Membres |

Les membres associés

Olivier Chopin

Enseignant chercheur
Membre associé
Institution secondaire : Sciences Po Paris - ESPOL Lille

 

Thèmes de recherche

L’expérience de la raison d'État bouleverse la morale démocratique en réinvestissant la relation obscure qui lie la violence et le droit, notamment à travers l’usage du secret. La raison d'État, considérée comme ontologiquement étrangère à la démocratie, constitue-t-elle une menace ou un remède pour la survie même des régimes démocratiques ? À tout le moins renvoie-t-elle à une double fragilité essentielle, fragilité face aux dangers qui les menacent, et fragilité face aux remèdes dont ils se dotent.

Notre thèse analysait spécifiquement le contrôle des services de renseignement pour montrer que l’opposition de principe entre la raison d'État et la démocratie s’atténue dans les faits en une tension pratique qui n’est pas en elle-même réductible. Cette perspective initiale a permis l’étude de la réaction américaine au 11 septembre 2001 et d’aborder de front la question de savoir si les démocraties peuvent, sans se perdre, se défendre et révéler leur force en cas de nécessité.

En aval de la thèse, nous étudions la possibilité d’instaurer une authentique praxéologie du secret d’État. Or cette praxéologie repose sur ce que l’on pourrait traduire en français par des « études sur le renseignement » (Intelligence Studies). Nous employons cette notion de praxéologie dans un sens dérivé de celui que lui attribuait Raymond Aron dans ses réflexions sur la politique internationale (notamment la quatrième partie de Paix et guerre entre les nations). La praxéologie ainsi entendue est une façon particulière de poser un problème afin d’espérer le résoudre. Certains problèmes politiques doivent être simultanément posés sur deux plans différents, celui du savoir et celui de l’action.

 

Principales publications depuis 2007

Ouvrages

Articles

EHESS
CNRS

flux rss  Les actualités

(Dé)formations de l'Etat en temps de « révolution bolivarienne »

Journée(s) d'étude - Vendredi 09 juin 2017 - 08:45L’arrivée au pouvoir du président Hugo Chavez en 1997 a entraîné la reconfiguration profonde du corps politique vénézuélien. Cette journée d’études vise à déployer des analyses économiques, anthropologiques et sociologiques qui rendent compte de la nature de la nouvelle formation étatique et de son incidence dans la profonde crise actuelle. Des objets historiques mais également récents seront abordés par des chercheurs confirmés et des doctorants à la lumière de la décomposition sociale, politique et économique qui marque le moment actuel.

Lire la suite

Penser la politique par « gros temps ». Raymond Aron au XXIe siècle

Colloque - Jeudi 22 juin 2017 - 08:45Colloque organisé par le CESPRA, l’IRSEM et la Société des Amis de Raymond Aron.Comment penser la politique par « gros temps » ? Comment questionner notre époque et les concepts dont nous disposons pour l'analyser ? Ce colloque veut tester l'hypothèse selon laquelle la pensée politique d'Aron constitue une boussole pouvant aider à s'orienter, en ce début de XXIe siècle, dans un monde qui, loin d'être débarrassé de l'anarchie internationale, se caractérise à la fois par l'entropie démocratique et la montée en puissance des « démocraties illibérales ».

Lire la suite

De la démocratie-régime à la démocratie-société

Colloque - Jeudi 27 avril 2017 - 08:45Colloque organisé par le Centre d’études sociologiques et politiques Raymond Aron (CESPRA), le Centre d’étude des mouvements sociaux (CEMS-IMM) et la mention Études politiques (EHESS). Organisateurs : Manuel Cervera-Marzal et Roberto Frega. ProgrammeJeudi 27 avril matin :Les formes de la démocratie8h45-9h : Manuel Cervera-Marzal et Roberto Frega : Ouverture du colloque9h-10h : Estelle Ferrarese : « La démocratie comme forme de vie. Réflexion depuis la Théorie critique »10h-10h15 : Pause café (salle 9)10h15-11h15 : Philippe Urfalino : « Démocratie. Le substantif et l’adjectif »11h15-12h15 : Just Serrano : « Transformer les formes démocratiques : l’articulation de la raison et de la liberté politique chez John Dewey »12h15-14h : Déjeuner Jeudi 27 avril après-midi :Justice et constitution14h-15h : Luc Foisneau : « Nos démocraties ont-elles besoin d’une théorie de la justice ? »15h-16h : Dominique Rousseau : « Que peut vouloir dire "démocratie par la constitution" ? »16h-16h15 : Pause café (salle 9)16h15-17h15 : Giulia Oskian : « Des faits aux normes, des normes aux faits : légitimité démocratique et pensée constitutionnelle chez Tocqueville » Vendredi 28 avril matin :La démocratie en acte9h-10h : Sophie Wahnich : « La revendication démocratique pendant la période révolutionnaire française 1789-1795 : penser la cité, penser la société ? »10h-10h15 : Pause café (salle 10)10h15-11h15 : Daniel Cefaï : « La discussion publique : une expérimentation civique et pragmatiste à New York dans les années 1920 »11h15-12h15 : Carole Gayet : « Saisir les dynamiques de l’engagement à l’échelle des personnes et des situations: approche ethnographique de la démocratie comme expérience »12h15-14 : Déjeuner (salle 10) Vendredi 28 avril après-midi :Le conflit démocratique14h-15h : Sandra Laugier : « Variétés d’antidémocratie »15h-16h : Isabelle Aubert : « Considérations sur la citoyenneté »16h-16h15 : Pause café (salle 9)16h15-17h15 : Gilles Bataillon : « Réflexions sur l’interprétation de la démocratie chez Claude Lefort » 

Lire la suite

Plus d'actualités

Adresse :
105 boulevard Raspail
75006 Paris
 
Métro :
Ligne 12 Notre-Dame-des-Champs
Ligne 4 Saint-Placide
Bus :
Ligne 68
 
Tel : +33(0)1 53 63 51 56
Fax : +33(0)1 53 63 51 01
 
cespra@ehess.fr