Membres |

Les membres associés

Olivier Chopin

Enseignant chercheur
Membre associé
Institution secondaire : Sciences Po Paris - ESPOL Lille

 

Thèmes de recherche

L’expérience de la raison d'État bouleverse la morale démocratique en réinvestissant la relation obscure qui lie la violence et le droit, notamment à travers l’usage du secret. La raison d'État, considérée comme ontologiquement étrangère à la démocratie, constitue-t-elle une menace ou un remède pour la survie même des régimes démocratiques ? À tout le moins renvoie-t-elle à une double fragilité essentielle, fragilité face aux dangers qui les menacent, et fragilité face aux remèdes dont ils se dotent.

Notre thèse analysait spécifiquement le contrôle des services de renseignement pour montrer que l’opposition de principe entre la raison d'État et la démocratie s’atténue dans les faits en une tension pratique qui n’est pas en elle-même réductible. Cette perspective initiale a permis l’étude de la réaction américaine au 11 septembre 2001 et d’aborder de front la question de savoir si les démocraties peuvent, sans se perdre, se défendre et révéler leur force en cas de nécessité.

En aval de la thèse, nous étudions la possibilité d’instaurer une authentique praxéologie du secret d’État. Or cette praxéologie repose sur ce que l’on pourrait traduire en français par des « études sur le renseignement » (Intelligence Studies). Nous employons cette notion de praxéologie dans un sens dérivé de celui que lui attribuait Raymond Aron dans ses réflexions sur la politique internationale (notamment la quatrième partie de Paix et guerre entre les nations). La praxéologie ainsi entendue est une façon particulière de poser un problème afin d’espérer le résoudre. Certains problèmes politiques doivent être simultanément posés sur deux plans différents, celui du savoir et celui de l’action.

 

Principales publications depuis 2007

Ouvrages

Articles

EHESS
CNRS

flux rss  Les actualités

Comment nommer l'islam contemporain ?

Table ronde - Jeudi 30 septembre 2021 - 14:00Nommer c’est identifier, reconnaître et définir ce qui est de ce qui n’est pas, mais nommer c’est aussi réduire et assigner le sujet dans sa complexité. Quels sont les choix de la désignation que nous faisons et quels sens attribuons-nous aux sujets/a (...)

Lire la suite

Lectures estivales des Carnets de l'EHESS

Échos de la recherche -Fidèle à sa vocation d’éclairer le débat public grâce à la mobilisation des sciences sociales, l’École a lancé, au cours de la dernière année, deux Carnets de l'EHESS sur des thèmes d’actualité : Perspectives sur le coronavirus et Perspectives sur l'après-George Floyd. Dep (...)

Lire la suite

Le père Seromba. Destructeur de l’Église de Nyange (Rwanda, 1994), par Timothée Brunet-Lefèvre

Projet -Le Père Seromba. Destructeur de l’Église de Nyange (Rwanda, 1994), écrit par Timothée Brunet-Lefèvre, lauréat du Prix du mémoire de la mention Études politiques de l’EHESS en 2019 et et de la Bourse doctorale de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah, publié aux Éditions Hoosh, sortira (...)

Lire la suite

Plus d'actualités

Adresse :
105 boulevard Raspail
75006 Paris
 
Métro :
Ligne 12 Notre-Dame-des-Champs
Ligne 4 Saint-Placide
Bus :
Ligne 68
 
Tel : +33(0)1 53 63 51 48
Fax : +33(0)1 53 63 51 50
 
cespra@ehess.fr