Membres |

Les membres associés

Silvia Romio

Chercheur associé(e)

Coordonnées professionnelles

silvia.romio@gmail.com

Docteur en «Etudes Politiques» à l’Ecole des Hautes Etudes en Science Sociale.

Thèse soutenue sous la direction de Gilles Bataillon, et Jean Pierre Chaumeil : “«Suivre le chemin». La construction de l’identité politique des Awajún d’Amazonie péruvienne (1920-1980)”

Résumé: Adoptant une perspective pluridisciplinaire, associant observation ethnographique et études politiques, cette recherche s’appuie avant tout sur les récits et discours d’anciens leaders indigènes, protagonistes des événements qui ont conduit à la fondation des premières organisations ethno-politiques awajún. Les récits mythiques, les souvenirs, les récits de guerre et les formes narratives acquises à l’extérieur se mêlent pour constituer les axes discursifs de la reconstruction de l’histoire qui, entre 1920 et 1980, a conduit à la consolidation de deux nouvelles figures centrales de la vie politique indigène actuelle : le professeur bilingue et le « dirigeant politique ». En réalisant un voyage dans le temps, mobilisant faits historiques et expériences visionnaires, on cherchera à comprendre comment les anciens leaders réorganisent leurs expériences, quelle conception du « pouvoir » transmettent-ils et, finalement, de quelle façon se représentent-ils eux-mêmes comme les « hommes forts » des temps modernes. 

 

 

Publications

 

Romio S., «Los Awajún contra Herzog . El uso del conflicto en la construcción del liderazgo indígena», en Correa, F., Surrallés, A., Erikson, P. (ed.), Política y Poder en la Amazonía. Estrategias de los pueblos indígenas en los nuevos escenarios de los países andinos, Bogotà, Publicaciones Universidad Nacional de Colombia, 2016, pp. 209-232.

 

Romio S.,« El viaje hacia la ciudad: caminos de vida, camino para el poder. La nueva forma del ritual de iniciación entre los Awajún (1930-1960)», en Surrallés, A., Espinosa, O., Jabin, D., Apus, Caciques y Presidentes. Estado y política indígena amazónica en los países andinos, Lima, IWGIA, 2016, pp. 61- 80.

 

Romio S., «Entre discurso político y fuerza espiritual. Fundación de las organizaciones indígenas Awajún y Wampís (1977-1979)», en Antropología Politica Contemporanea en la Amazonía Occidental, Anthropologica, 2014, n° 32, pp.139-158.

 

Romio S., « Minera Afrodita en Alto Amazonas. Territorio de confine en la lucha socio-ambiental de la selva peruana», en Hoetmer, R., De Echave, J. (ed.) Minería y movimientos sociales en el Perú: instrumentos y propuestas para la defensa de la vida, el agua y el territorio, Lima, PDTG, 2013.

 

Romio S., « Líderes indígenas como nuevo sujeto político en el contexto peruano », Actas del Convenio, AHILA 2011, sous presse.

 

Romio S., « “Volver a cuidar las chacras” : las rondas campesinas como forma de movimiento socioambiental en el distrito de Cajamarca », en Sguardi Italiani sulle Ande Peruviane : La ricerca italiana sulle Ande del Perù tra Archeologia, Storia, Atropologia e Scienze Sociali, Perugia, Thule: rivista italiana di Studi Americanistici, abril-octubre 2011, Tome I, n°30-31, pp. 469-504.

 

Romio S., « François-Michel Le Tourneau : Le Yanomami du Brésil. Géographie d’un territoire amérindien.», Problèmes d’Amérique Latine, avril 2011, n°80.

 

Romio S., « Bagua, un anno dopo. La figura del “politico indigeno” come nuova strategia mediatica nella politica dell’AIDESEP ». Confluenze : Rivista di Studi Iberoamericani, décembre 2010, Tome 2, n°2 (mis en ligne en decembre 2010).

 

Romio S., « Parole e performance nelle nuove pratiche di potere politico in Perù », Thule: Rivista di Studi Americanistici, n. 24- 25, Perugia, Circolo Amerindiano, 2009, pp.469-505. 

 

Romio S., « Palabras y obras: una mirada al contexto politico y social de Huari bajo la influencia del Canon minero», en Espacio, Tradición y cambio en la provincia de Huari : ensayos de la Misión Antropológica Italiana en los Andes, Venturoli S., Lima, IDEH, 2012.

 

 

Particupations à des colloques et congrès 

 

Congrès international SALSA, 20-23 juillet 2017 à Lima (Pérou). Dans la session: «Los caminos del político indígena. Los desafíos para la antropología política amazónica contemporánea de los nuevos liderazgos». Coordinatrices Romio Silvia et Deborah Delgado. Titre de l’intervention: «Historias de vida e historias de lucha. Una reflexión sobre los caminos hacia el poder en el Alto Amazonas».

 

Séminaire du groupe GDRI «APOCAMO », 17-18 juillet 2017 à Lima (Pérou) avec le titre: «La evangelización y las nuevas religiones en las transformación del panorama político de los pueblos indígenas amazónicos». Titre de l’intervention : «Combinando la hostia y el poder ajutap. La herencia de la Iglesia Bíblica Awajún».

 

Colloque scientifique PUCP- IFEA, 9-10 novembre 2016, à Lima (Pérou) avec le titre : «Del Limite a la Frontera. El Perú en el contexto fronterizo global». Titre de l’intervention: «El Alto Marañón, una frontera desconocida. Historias de hombres y oro entre el Perú y el Ecuador (1930-1950) »

 

Séminaire du groupe GDRI «APOCAMO », 17-18 août 2016 à Iquitos (Pérou) avec le titre: «De la “Sociedad contra el Estado” a las organizaciones indígenas. Reflexión sobre las dinámicas políticas amazónicas actuales a partir de la antropología de Pierre Clastres ». Titre de l’intervention : « ¿ “La guerra es una estructura de la sociedad primitiva” ? Miradas y reflexiones sobre las dinámicas de construcción de las organizaciones awajún en un contexto de guerra, entre la teoría y las prácticas actuales ».

 

Séminaire du groupe GDRI «APOCAMO », 22-23 octobre 2015 à Bogotà (Colombie) avec le titre : «Transformaciones del Ejercicio Político entre los Pueblos Indígenas de la Amazonía Occidental» Titre de l’intervention: «La guerra indígena: un espacio de representación política y de confrontación cultural entre organizaciones políticas Awajún y el Estado Peruano» .

 

Colloque PUPC-IFEA, 9-10 avril 2015, à Lima (Pérou) avec le titre : «Siguiendo el sol, surcando el río: las relaciones entre la selva y la costa en la región andina», Titre de l’intervention: «El camino a la costa: una nueva forma del ritual de iniciación al poder entre los Awajún (1940-1960)».

 

Séminaire du groupe GDRI «APOCAMO », 16-17 avril à Lima (Pérou), avec le titre : «El fetichismo de lo jurídico en el movimiento político indígena amazónico». Titre de l’intervention: « El juicio del Baguazo: el largo desencuentro entre la justicia occidental y las perspectivas Awajún y Wampís».

 

Séminaire du centre des études ethno-anthropologiques de l’Université de Modena, 7-8 mars 2015 à Modena (Italie) avec le titre : «Miradas y reflexiones sobre los movimientos sociales en la actualidad de America Latina». Titre de l’intervention: «Riflessioni sulla memoria in caso di violenza e post-conflitto in America Latina (Perú)».

 

Séminaire du groupe GDRI « APOCAMO», 10-11 abril 2014 à Lima (Pérou), avec le titre : «Amazonia, política indígena y ciudad. La dimensión urbana de la política en la Amazonía. Titre de l’intervention : «La construcción del poder en el espacio urbano. Los líderes awajún y la ciudad (Perú)».

 

Séminaire du groupe GDRI « APOCAMO», 14-15 novembre 2013 à Quito (Equateur), avec le titre : «Nuevos retos y responsabilidad de la antropología en la Amazonía». Titre de l’intervention : « Hacer antropología en situaciones conflictivas en Amazonía Peruana : experiencias de campo, reflexiones y perspectivas».

 

Séminaire du groupe GDRI « APOCAMO», 9-10 mai 2013 à Iquitos (Pérou), avec le titre : «Autonomización politica indígena y planes de vida». Titre de l’intervention : «Leaders indigènes d’hier et politiciens Awajun d’aujourd’hui».

 

Séminaire du groupe GDRI « APOCAMO», 15 novembre 2012 à Leticia (Colombie), avec le titre : «Transformación del Liderazgo Indígena frente a los cambios de política y las actividades económicas en la Frontera.». Titre de l’intervention : «Peuples indigènes et territoire de confine dans les territoires de frontière ».

 

Congrès 54° International des Américanists (International Congress of Americanists), 18 juillet 2012, dans la session : Conflictos socioambientales y Movimientos sociales, coordinatrice Maristela Svampa (Univesité de la Plata, Argentine). Titre de l’intervention: « Minera Afrodita en Alto Amazonas. Territorio de frontera en la lucha socio-ambiental de la selva peruana ».

 

Congrès XVI International d’AHILA (Asociación Historiadores de Latino America), 8 septembre 2011, dans la session: «Izquierdas tradicionales y nuevos movimientos políticos en América Latina: el difícil camino hasta la consolidación de la democracia» , coordinatrice Marianne Wiesembron, (Université de Leiden, Hollande) . Titre de l’intervention: « Leaders indigènes comme nouveau sujet politique dans le contexte péruvien ».

 

Congrès des Etudes du Laboratoire d’Ethnologie « Movimenti sociali in America Latina », Università degli Studi di Modena, 18-19 novembre 2010. Titre de l’intervention : « Bagua un an après. Analyse sociopolitique de l’AIDESEP, association interethnique de l’Amazonie Péruvienne ».

 

XXXI Congrès International d’Americanistique, Pérouse, "Circolo Amerindiano", 9 maggio 2009, dans la session: Dynamiques de pouvoir et construction des identités en Amerique Latine: démocratie, citoyenneté et autonomie, coordinateur Francesco Zanotelli. Titre de l'intervention: "Mots et performance dans les nouveaux pratiques du pouvoir politique au Pérou".

Documents en téléchargement

EHESS
CNRS

flux rss  Les actualités

Why does Inequality Matter ?

Journée(s) d'étude - Lundi 13 novembre 2017 - 09:00Le lundi 13 novembre 2017 aura lieu la Journée de discussion du manuscrit de Tim Scanlon, Why does Inequality Matter ? avec la participation de l'auteur. Cette journée aura lieu à la Maison Suger, salle de réunion, 16-18 rue Suger, 75006 Paris. Programme9h00 Accueil9h15 9h45h Luc Foisneau (CNRS – CESPRA),  Why should we care about inequality ? (Introduction)9h45 11h Han van Wietmarschen (UCL), Equal Concern & Equal Status (chap. 2 & 3)11h 11h15 Pause café11h15 12h30 Véronique Munoz-Dardé (UCL/Berkeley) et Rowan Mellor (UCL), Procedural Fairness & Substantive Opportunity (chap. 4 & 5)12h30 14h Pause déjeuner14h 15h15 Jean-Fabien Spitz (Paris 1), Political Equality, Liberty & Coercion (chap. 6 & 7)15h15 15h30 Pause café15h30 16h45 Joe Horton (UCL), Desert & Unequal Income (chap. 8 & 9)16h45 17h15 Tim Scanlon (Harvard), Final remarks Les personnes souhaitant participer à la journée devront s’inscrire auprès de Luc Foisneau (luc.foisneau@ehess.fr) et de Véronique Munoz-Dardé (v.munoz@ucl.ac.uk).Institutions partenaires : EHESS – CESPRA – FMSH

Lire la suite

Actualité dʼune pensée radicale. Hommage à Cornelius Castoriadis

Colloque - Jeudi 26 octobre 2017 - 09:30Le colloque « Actualité dʼune pensée radicale. Hommage à Cornelius Castoriadis » se déroulera le 26, 27 et 28 octobre 2017 à l'Ecole des hautes études en sciences sociales et à l'Université Paris 7 Denis-Diderot.Cornelius Castoriadis disparaissait il y a 20 ans déjà, laissant à la postérité une œuvre importante et novatrice. Figure intellectuelle originale, il est à la fois célèbre et méconnu. Son nom est, et reste, le plus souvent, associé au groupe et à la revue Socialisme ou barbarie où, dans les années 1950 et 1960, s’est forgée l’une des analyses les plus lucides des régimes de type soviétique et une critique radicale du marxisme dans l'intention de sauver le projet révolutionnaire. La pensée de Castoriadis est, cependant, loin de se limiter à ce travail de théorie politique. Il a aussi élaboré, à partir des années 1960, une pensée proprement philosophique, révélée pour la première fois avec la publication, en 1975, de son maître-ouvrage, L'Institution imaginaire de la société, complété, par la suite, par les 6 volumes des Carrefours du labyrinthe.A partir de 1980, après avoir été élu directeur d’études à l’EHESS, il tiendra, dans cet établissement, 16 années durant, un séminaire de philosophie. Il y entreprendra une vaste enquête, inséparablement philosophique et historique, consacrée à ce qu’il nommait « la création humaine ». Celle-ci n’est pas, loin s’en faut, indépendante de sa théorie politique. Le projet socialiste, puis démocratique, en un sens radical du terme, se nourrit chez lui d’une pensée du social-historique, selon son expression, qui joue le rôle d’une philosophie fondamentale.Dans les ouvrages publiés de son vivant, Castoriadis traite de sujets de philosophie aussi bien que de politique, de psychanalyse aussi bien que d’économie, de sciences aussi bien que d’histoire grecque. Toutefois, sous cette apparente dispersion, la pensée de Castoriadis possède, sans prendre, certes, la forme d’un système, une grande cohérence. Ses concepts d’autonomie et d’hétéronomie, d’imaginaire social et d’imagination radicale, de chaos et de création, pour citer les plus évidents, informent toutes ses contributions, quel qu’en soit le champ disciplinaire.Le présent colloque proposera, à la fois, un hommage et une discussion sans complaisance. Les intervenants se confronteront à la pensée de Castoriadis en engageant une discussion avec elle.Spécialistes confirmés dans les champs de la politique ou de l’économie, de la sociologie, ou de la psychosociologie, de la psychanalyse ou de la philosophie, ils proposeront moins une évaluation globale de l’œuvre de Castoriadis qu’un examen de certaines de ses analyses en fonction de leurs propres thèmes de recherche et de leurs préoccupations personnelles. Loin des commentaires respectueux, il s’agira, à cette occasion, d’adresser à Castoriadis des questions susceptibles de mettre sa pensée à l’épreuve et, également, d’examiner les voies esquissées par cette pensée qui pourraient être reprises et prolongées de manière fructueuse. En un mot de soumettre à la discussion Castoriadis comme il le faisait lui-même avec les autres et comme il aurait aimé qu’on le fît avec lui – dans un esprit agonistique, parfois de manière polémique, mais, toujours, avec une force persuasive et une passion communicative peu communes.  

Lire la suite

Table ronde autour de Marcel Gauchet

Table ronde - Vendredi 06 octobre 2017 - 14:00Avec Le nouveau monde, quatrième et dernier volume de L’avènement de la démocratie, Marcel Gauchet aborde la transformation d’ensemble qui s’est engagée avec la crise économique des années 1970. Il propose une réponse à l’énigme de la perte de repères de ces dernières décennies : nous vivons la dernière et ultime étape de la sortie de la religion et découvrons en tâtonnant ce qu’implique le principe de la structuration autonome des sociétés. Derrière l’hégémonie de l’économie, la montée de la société civile et les droits individuels comme seule source de légitimité, le politique remplit un rôle instituant mais devenu invisible ; la mondialisation n’est pas seulement celle du marché, mais aussi celle de l’État-nation. En permettant d’articuler les différentes dimensions dans lesquelles se déploie l’expérience de ces sociétés autonomes, le diagnostic pose les bases d’un programme de travail destiné à renouveler l’intelligibilité du monde contemporain.Pour discuter d’un livre véritablement interdisciplinaire, des chercheurs inscrits dans différentes disciplines, de l’économie à la philosophie, engageront un dialogue avec l’auteur.Avec la participation de Marcel Gauchet, Frédéric Brahami (EHESS), Natalie Doyle (Monash University), Gaël Giraud (CNRS) et Nicolas Rousselier (Sciences Po). Débat animé par Sylvain Piron (EHESS)

Lire la suite

Plus d'actualités

Adresse :
105 boulevard Raspail
75006 Paris
 
Métro :
Ligne 12 Notre-Dame-des-Champs
Ligne 4 Saint-Placide
Bus :
Ligne 68
 
Tel : +33(0)1 53 63 51 48
Fax : +33(0)1 53 63 51 50
 
cespra@ehess.fr