Le CESPRA |

Historique

Historique du CRPRA

Institut Raymond Aron (1984-1992)

- Directeur : François Furet (1984-1992), 8 rue Jean Calvin, 75005 Paris

Dans sa séance du 3 juillet 1984, le conseil scientifique de l'EHESS décide la création d'un nouveau centre qui, avec l'accord de la famille de Raymond Aron (1905-1983), portera son nom, reconnaissant ainsi le rôle exceptionnel que son œuvre avait eu dans la vie intellectuelle française et internationale. Inauguré le 22 novembre 1984, l'Institut Raymond Aron affirme d'emblée sa double vocation : abriter des recherches de philosophie politique et être le dépositaire des archives Raymond Aron. Ouvert à des spécialistes venant d'autres institutions universitaires, ou appartenant à d'autres centres déjà existants, son objet est de créer un espace complémentaire de recherche et de discussion dans un domaine où toutes les initiatives sont les bienvenues. François Furet en prend la direction après son mandat de président de l'EHESS (1977-1985).

Centre de recherches politiques Raymond Aron (1992-2009)

- Directeurs : Pierre Rosanvallon (1992-2005) ; Patrice Gueniffey (2006-2008) ; Olivier Remaud (2009), 105 Bd Raspail, 75006 Paris

Demande de contrat d'association au CNRS dès 1992, équipe postulante à partir du 1er janvier 1993, reconduite au 1er janvier 1995, unité de recherche associée (URA 2221) à partir du 1er janvier 1997 et unité mixte de recherche (UMR 8036) à compter de décembre 2002.

Le Centre de Recherches Politiques Raymond Aron est créé en mars 1992 par le conseil scientifique de l'Ecole des hautes études en sciences sociales. Il résulte de la fusion entre l'Institut Raymond Aron et le pôle politique du CETSAP (Centre d'études transdisciplinaires Sociologie, Anthropologie, Politique), animé par Claude Lefort et Pierre Rosanvallon.

La spécificité intellectuelle du Centre est d'instituer le politique en thème transversal et global de recherches. Il procède ainsi à un décloisonnement des clivages disciplinaires traditionnels, faisant travailler côte à côte des historiens, des philosophes, des politistes et des sociologues. Il se propose de conjuguer la philosophie comme moment de réflexion et de formalisation des problèmes du présent, et l'histoire comme scène où s'invente et se répète en même temps la question de l'institution du social. Il s'agit donc de penser le politique, comme lieu d'action de la société sur elle-même. Il s'agit aussi de promouvoir une véritable histoire intellectuelle du politique, dont l'objectif est d’associer le travail de l'historien à celui du philosophe politique.

Les membres du Centre ont par ailleurs constitué dès 1995 l'ossature principale des enseignants de la formation doctorale Etudes politiques puis de la Mention Etudes politiques avec la volonté affirmée d'ouvrir les étudiants aux perspectives croisées de la philosophie politique, de l'histoire politique, de la sociologie politique et du droit public, tout en les aidant à mesurer l'importance des aires culturelles.

Le Centre, enfin, n'a cessé de développer ses ressources documentaires, autour du fonds Raymond Aron d'abord, puis autour du fonds François Furet, à l'origine de la bibliothèque du CRPRA.

EHESS
CNRS

flux rss  Les actualités

De la démocratie-régime à la démocratie-société

Colloque - Jeudi 27 avril 2017 - 08:45Colloque organisé par le Centre d’études sociologiques et politiques Raymond Aron (CESPRA), le Centre d’étude des mouvements sociaux (CEMS-IMM) et la mention Études politiques (EHESS). Organisateurs : Manuel Cervera-Marzal et Roberto Frega. ProgrammeJeudi 27 avril matin :Les formes de la démocratie8h45-9h : Manuel Cervera-Marzal et Roberto Frega : Ouverture du colloque9h-10h : Estelle Ferrarese : « La démocratie comme forme de vie. Réflexion depuis la Théorie critique »10h-10h15 : Pause café (salle 9)10h15-11h15 : Philippe Urfalino : « Démocratie. Le substantif et l’adjectif »11h15-12h15 : Just Serrano : « Transformer les formes démocratiques : l’articulation de la raison et de la liberté politique chez John Dewey »12h15-14h : Déjeuner Jeudi 27 avril après-midi :Justice et constitution14h-15h : Luc Foisneau : « Nos démocraties ont-elles besoin d’une théorie de la justice ? »15h-16h : Dominique Rousseau : « Que peut vouloir dire "démocratie par la constitution" ? »16h-16h15 : Pause café (salle 9)16h15-17h15 : Giulia Oskian : « Des faits aux normes, des normes aux faits : légitimité démocratique et pensée constitutionnelle chez Tocqueville » Vendredi 28 avril matin :La démocratie en acte9h-10h : Sophie Wahnich : « La revendication démocratique pendant la période révolutionnaire française 1789-1795 : penser la cité, penser la société ? »10h-10h15 : Pause café (salle 10)10h15-11h15 : Daniel Cefaï : « La discussion publique : une expérimentation civique et pragmatiste à New York dans les années 1920 »11h15-12h15 : Carole Gayet : « Saisir les dynamiques de l’engagement à l’échelle des personnes et des situations: approche ethnographique de la démocratie comme expérience »12h15-14 : Déjeuner (salle 10) Vendredi 28 avril après-midi :Le conflit démocratique14h-15h : Sandra Laugier : « Variétés d’antidémocratie »15h-16h : Isabelle Aubert : « Considérations sur la citoyenneté »16h-16h15 : Pause café (salle 9)16h15-17h15 : Gilles Bataillon : « Réflexions sur l’interprétation de la démocratie chez Claude Lefort » 

Lire la suite

Démocratie, peuples, populismes

École d'été - Lundi 03 juillet 2017 - 09:30La liste des formations politiques qui prétendent capter la volonté du peuple réel et le représenter dans sa totalité, qui revendiquent le qualificatif de populiste ou auxquelles on accole ce qualificatif, ne cesse de s’allonger au point que l’on peut se demander si l’on n’est pas finalement entré dans l’ère des populismes. Le populisme est-il la vérité de la démocratie ou sa perversion ? Est-il le pouvoir du peuple qui s’émancipe de la représentation politique ou le rejeton de la démocratie représentative ? Certains opposent populisme de gauche et populisme de droite, soit pour les confondre, soit pour faire valoir une forme progressiste et démocratique contre une forme réactionnaire et autoritaire. Existe-t-il des formes légitimes de populisme ? Faut-il sinon se résoudre à admettre que le populisme est toujours le nom d’un mal politique ? Voici quelques questions et préoccupations qui animeront l’école d’été « Démocratie, peuples, populismes ».

Lire la suite

International Study Group on New Forms of Public Agency

Journée(s) d'étude - Vendredi 24 février 2017 - 09:00Public space is the place for assembly, the hub of democracy as well as the manifestation of power and (dis)empowerment of persons. PubliCdemoS Project explores the ways in which new forms of public agency extend politics to everyday life experiences by avenues of artistic expressions and aesthetic forms. The core aim of this project is to understand new politics of performative citizenship and public (un)making in multicultural settings. 

Lire la suite

Plus d'actualités

Adresse :
105 boulevard Raspail
75006 Paris
 
Métro :
Ligne 12 Notre-Dame-des-Champs
Ligne 4 Saint-Placide
Bus :
Ligne 68
 
Tel : +33(0)1 53 63 51 56
Fax : +33(0)1 53 63 51 01
 
cespra@ehess.fr