Membres |

Les membres associés

Giulio De Ligio

Chercheur associé(e)

Coordonnées professionnelles

Chargé d'enseignement à l'Institut catholique de Paris et à Sciences Po-Paris.


giulio.deligio@gmail.com

Giulio De Ligio est docteur de recherche en histoire de la pensée politique de l’Université de Bologne (Italie).

Sa thèse, soutenue en juin 2010, portait sur la question du « politique » dans le débat français contemporain. Il a séjourné à l’université de Californie (Los Angeles) et à l’IEP de Paris

Il a été Lauréat du Prix Raymond Aron 2007
Il est membre du Comité de rédaction de la Rivista di politica (Rome) et secrétaire général de l’Istituto di politica (Rome-Pérouse)

Qualification CNU: section 4 (Science politique) et section 17 (Philosophie)

 

Domaines de recherche

 

- La pensée politique française contemporaine (Aron, Furet, Merleau-Ponty, De Jouvenel, Lefort, Castoriadis, Gauchet, Rosanvallon, Manent, Freund)

- La « redécouverte » au XXème siècle des classiques de la pensée politique (Aristote, Machiavel, Tocqueville)

- La nature du politique dans l’horizon du problème général du « lien humain » (amitié, amour, religion) : la question du régime, de la forme et de l’action politiques

- Les enjeux théoriques et politiques du XXème siècle et leur héritage : démocratie et totalitarisme, idéologies et intellectuels, les guerres mondiales, la question de l’atomique et des rapports entre technique et politique, le phénomène du 1968, les procès d’’unification planétaire et la persistance de drames et de divisions

- La « construction européenne » : perspectives théoriques et questions « constitutionnelles »

- La question de la science de l’homme : les relations entre philosophie politique, histoire et sciences sociales

- « Science et conscience de la société » : rapports historiques et théoriques entre sciences humaines et formes sociales

 

 

Enseignements 2016 - 2017

La « manière de penser » de la philosophie politique. Un parcours de redécouverte au XXe siècle (III)

 

 

Publications depuis 2007

 

Ouvrages

G. De Ligio (dir., avec J.V. Holeindre, D. Mahoney), La politique et l’âme. Autour de Pierre Manent, CNRS éditions, Paris 2014

G. De Ligio (dir.), Le problème Machiavel. Science de l’homme, conscience de l’Europe, « Cahiers de l’Hôtel de Galliffet », Paris, 2014

G. De Ligio (dir.), Raymond Aron, penseur de l’Europe et de la nationPeter Lang, Bern-Berlin-Bruxelles-Frankfurt am Main-New York-Oxford-Wien 2012.

La tristezza del pensatore politico. Raymond Aron e il primato del politico, Bononia University Press, Bologna, 2007 (préface de Angelo Panebianco), 235 p.

Direction de revue

Vérité et politique, dossier monographique de «Rivista di Politica», III, 2014 (avec des textes de G. De Ligio, F. Callegaro, C. Castoriadis, U. Lodovici, E. Voegelin, P. Manent)

Un classico del politico. La lezione di Raymond Aron, numéro spécial de la revue «Rivista di politica», III, 2012

Chapitres d’ouvrages

- The City and the Whole. Remarks on the Limits and the Seriousness of the Political in Strauss’s Thought, dans G. Vaughan, Leo Strauss and Christianity, Catholic University of America Press, Washington 2017

- Nation, judéité, celtitude. Raymond Aron et les « identités » collectives, dans Raymond Aron et la défense de la liberté, Editions de Fallois, Paris 2016, pp. 87-107

- The Question of Political Regime and the Problems of Democracy. Aron and the Alternative of Tocqueville, dans J. Colen, E. Dutartre-Michaut (eds.), The Companion to Raymond Aron, Palgrave-Macmillan, New York 2015, pp. 119-135

- Machiavel, le monde et notre temps, introduction à G. De Ligio (dir.), Le problème Machiavel. Science de l’homme, conscience de l’Europe, « Cahiers de l’Hôtel de Galliffet », Paris 2014, pp. 9-14

- Liberalismo e totalitarismo : i «machiavellismi» del XX secolo, dans G. De Ligio (dir.), Le problème Machiavel. Science de l’homme, conscience de l’Europe, « Cahiers de l’Hôtel de Galliffet », Paris 2014, pp. 155-168

La vérité et la cité. Le retour de la philosophie politique, dans G. De Ligio, J.V. Holeindre, D. Mahoney (dir.), La politique et l’âme. Autour de Pierre Manent, CNRS éditions, Paris 2014, pp. 51-67

La città e l’anima. La ragion comune di Pierre Manent, introduction à P. Manent, Le metamorfosi della città. Saggio sulla dinamica dell’Occidente, traduction italienne de G. De Ligio, Rubbettino, Soveria Mannelli 2013, pp. IX - XLII

- Tirannia, totalitarismo e saggezza. Raymond Aron e il male della vita politica, in G. Chivilò, M. Menon (a cura di), Tirannide e filosofia, Ca’ Foscari University Press, Venezia 2013, pp. 215-259

- La dialettica europea e la vita in comune, introduction à R. Aron, Il destino delle nazioni, l’avvenire dell’Europa, anthologie de textes éditée, traduite et présentée par G. De Ligio, Rubbettino, Soveria Mannelli 2013, pp. 3-66

- Der Kampf gegen den politischen Fanatismus und die Entzauberung des Fortschritts. Raymond Aron als Kritiker der Intellektuellen, in T. Bevc, M. Oppermann (Hg.), Der souveräne Nationalstaat. Das politische Denken Raymond Arons, Franz  Steiner Verlag, Stuttgart 2012, pp. 201-226

- "Nature et destin des nations : Aron et la forme politique de l’Europe", in G. De Ligio (dir.), Raymond Aron, penseur de l’Europe et de la nation, Peter Lang, Bern-Berlin-Bruxelles-Frankfurt am Main-New York-Oxford-Wien 2012, pp. 17-33

-" Pierre Manent : vero filosofo ed educatore politico", introduction à P. Manent, Storia intellettuale del liberalismo, Rubbettino, Soveria Mannelli 2010, pp. XXI-LV

- "Il giudizio politico e la «fine di una civiltà ». Raymond Aron tra sociologia e filosofia politica", postface de R. Aron, La Rivoluzione introvabile. Riflessioni sul Maggio francese, Rubbettino, Soveria Mannelli 2008, pp. 239-300

Articles

- “Sterilità e indeterminazione della democrazia post-totalitaria”, Rivista di Politica, I, 2017

- “La «città» dei diritti umani”, Rivista di Politica, II, 2016, pp. 165-183

- Compte rendu de: S. Courtine Denamy, De la bonne société. Le retour du politique en philosophieRevue française de science politique, vol. 66., n. 5, 2016 (Chronique de «Théorie politique»)

- Compte-rendu de : J.M. Ferry (dir.), L’idée d’Europe. Prendre philosophiquement au sérieux le projet politique européen, PUPS, Paris, 2013, Revue française de science politique, vol. 65, n. 4, 2015, pp. 692-693 (Chronique de «Théorie politique»)

“Notizia di “Diritto, Politica, Mercato nel Pensiero Novecentesco e la figura di Nicola Matteucci”, Scienza & Politica, 41, 2009, pp. 111-115

- “Pierre Manent, l’Europa e la questione delle forme politiche“, Rivista  di politica, I, 2010, pp. 13-16

“La ragione della Città. Nota aroniana sulla tensione tra «cultura e politica»”, Rivista di politica, III, 2010, pp. 137-146

“Raymond Aron. Un educatore politico nel XX secolo” Nuova informazione bibliografica, I, 2011, pp. 9-33 (avec M. Chiaruzzi).

“La virtù politica tra amico e nemico. Raymond Aron e il «criterio» di Schmitt”, Rivista di politica, I, 2011, pp. 103-130

“Sulle passioni tristi e felici. Considerazione politica sui tempi indignati”, “RdPonline», archivio dell’Istituto di Politica, www.istitutodipolitica.it, settembre 2011

- « Tornare a Strauss ? », « RdPonline», www.istitutodipolitica.it, octobre 2011 (compte rendu de la nouvelle édition italienne de L. Strauss, What is political philosophy ?)

“Amleto o il buon europeo. Sulla responsabilità politica”, «RdPonline», archivio dell’Istituto di Politica, www.istitutodipolitica.it, novembre 2011

- “Un classico del politico. La lezione attuale di Raymond Aron”, Rivista di Politica, 3, 2012, pp. 5-18

“Tra Gerusalemme e Atene. Politica, scienza, eternità nella lezione di Leo Strauss"Rivista di Politica, 1, 2013, pp. 31-58

“La vertu politique. Aron penseur de l’ami et de l’ennemi“, Etudes internationales, vol. XLIII, n. 3, 2012, pp. 405-420

EHESS
CNRS

flux rss  Les actualités

La religion et le problème de la « société civile » en Chine

Séance spéciale de séminaire - Jeudi 15 juin 2017 - 13:00Dans cette conférence, je propose d'explorer les tensions entre la religion traditionnelle et les normes modernes de solidarité civile en Chine, à partir de la théorie de la « sphère civile » du sociologue américain Jeffrey Alexander (The Civil Sphere, 2006). Les communautés religieuses sont définies par Alexander comme entrant dans la catégorie des sphères « non-civiles » qui peuvent contribuer au civisme ou à la sphère civile, sans en faire partie. Ici, nous examinerons la position structurelle et dynamique de la religion dans l’émergence de « sphères civiles » en Chine. Pour commencer, j’esquisserai un modèle de trois  « axes de solidarité » dans la Chine des Qing, qui étaient toutes organisées autour d’un culte, et qui continuent à structurer de nombreux réseaux populaires (minjian) en Chine contemporaine. Ensuite, j’aborderai la tension entre ces axes traditionnels de solidarité et les normes modernes de la sphère civile, ainsi que le rôle de l’Etat, aussi bien dans l’imposition que dans la restriction de ces normes. Pour conclure, au lieu d’une dichotomie entre la nature « non-civile » et particulariste des réseaux minjian et religieux d’une part, et les idéaux et normes d’égalité, de démocratie et de solidarité universelle qui sous-tendent les formes d’engagement dans la sphère « civile », nous pouvons imaginer qu’ils peuvent se recouper et jouer des rôles complémentaires. Si le long 20e siècle chinois fut marqué par un fossé entre le civisme universaliste et les axes traditionnels de solidarité, le 21e siècle verra-t-il émerger de nouvelles formes d’articulation entre eux?Intervention de David Palmer (The Univesity of Hong Kong) dans la cadre du séminaire d'Yves Chevrier « La construction du politique en Chine (1895-2017) »

Lire la suite

(Dé)formations de l'Etat en temps de « révolution bolivarienne »

Journée(s) d'étude - Vendredi 09 juin 2017 - 08:45L’arrivée au pouvoir du président Hugo Chavez en 1997 a entraîné la reconfiguration profonde du corps politique vénézuélien. Cette journée d’études vise à déployer des analyses économiques, anthropologiques et sociologiques qui rendent compte de la nature de la nouvelle formation étatique et de son incidence dans la profonde crise actuelle. Des objets historiques mais également récents seront abordés par des chercheurs confirmés et des doctorants à la lumière de la décomposition sociale, politique et économique qui marque le moment actuel.

Lire la suite

Penser la politique par « gros temps ». Raymond Aron au XXIe siècle

Colloque - Jeudi 22 juin 2017 - 08:45Colloque organisé par le CESPRA, l’IRSEM et la Société des Amis de Raymond Aron.Comment penser la politique par « gros temps » ? Comment questionner notre époque et les concepts dont nous disposons pour l'analyser ? Ce colloque veut tester l'hypothèse selon laquelle la pensée politique d'Aron constitue une boussole pouvant aider à s'orienter, en ce début de XXIe siècle, dans un monde qui, loin d'être débarrassé de l'anarchie internationale, se caractérise à la fois par l'entropie démocratique et la montée en puissance des « démocraties illibérales ».

Lire la suite

Plus d'actualités

Adresse :
105 boulevard Raspail
75006 Paris
 
Métro :
Ligne 12 Notre-Dame-des-Champs
Ligne 4 Saint-Placide
Bus :
Ligne 68
 
Tel : +33(0)1 53 63 51 48
Fax : +33(0)1 53 63 51 50
 
cespra@ehess.fr