Membres |

Les membres associés

Crystal Cordell Paris

Chercheur associé(e)

Coordonnées professionnelles

Sciences Po - Collège universitaire

Campus de Menton - Méditerranée, Moyen-Orient

11 Place Saint-Julien - 06500 Menton

crystal.cordellparis@sciencespo.fr

Docteur de l’EHESS (Mention Etudes politiques, 2009) et de l’Université de Toronto (Science politique, 2009), Crystal Cordell Paris est spécialiste de la philosophie politique. Sa thèse, consacrée à Lascience politique d’Aristote, a reçu le Prix de thèse de la Chancellerie des Universités de Paris - Prix Richelieu, 2010.
Enseignante à Sciences Po et en classes préparatoires aux grandes écoles, elle a été ATER et chercheur associé à l’Université de Nice-Sophia Antipolis.

Ses travaux actuels portent sur les émotions en politique (indignation, pitié, dégoût, éros), ains que sur les philosophies féministes et l'ethique appliquée. A partir de la notion de choix pratique (proairesis), il sagit de repenser l'éthique en tant qu'elle englobe l'action de l'individu qui vise une finalité, tant dans sa vie intime que dans la sphère publique.

 

Thèmes de recherche

Théories de la rhétorique et de la délibération

Républicanisme civique

Le rôle des émotions en politique

Philosophie féministe

Ethique appliquée

 

 

Publications

 

Ouvrages

Pourquoi encore le féminisme ? Pour une éthique du libre choix (180 p.), Presses universitaires de Grenoble, coll. « Rien d’impossible », à paraître en 2017

La philosophie politique (254 p.), Editions Ellipses, coll. « Apprendre à philosopher », 2013

 

Direction d’ouvrages

 

La rhétorique démocratique en temps de crise : Discours, délibération, légitimation (230 p.), C. Cordell Paris (dir.), Revues électroniques de l'UNS, 2013.

 

Direction de dossier thématique

 

« Emotions politiques », Raisons Politiques, Revue de Théorie Politique, 2017/1, n° 65

 

Articles dans des revues à comité de lecture

 

« Émotions entre théories et pratiques », Raisons Politiques. Revue de Théorie Politique, 2017/1, n° 65, pp. 5-13.

« L’indignation entre pitié et dégoût : les ambiguïtés d’une émotion morale », Raisons Politiques. Revue de Théorie Politique, 2017/1, n° 65, pp. 67-90.

« Transformations in the Contemporary French Political Landscape: Between Electoral Strategies and Ideological Realignment », Sociální studia / Social Studies, vol. 13, 1/2016, pp. 57-71.

« Usages et limites des droits de l’homme en Europe : liberté, dignité, citoyenneté », Klesis - Revue philosophique, dossier « Droits de l’homme et démocratie dans l’espace européen », sous la direction de Th. Ménissier, n° 29, 2014, pp. 8-22.

« Le juste, le juge et l’arbitre dans la philosophie politique aristotélicienne », Annuaire de l’Institut Michel Villey, Dalloz, coll. « Les Fondements du Droit », vol. 2, 2010, pp. 13-33.

 

Articles dans des ouvrages collectifs

 

« La construction genrée des affects politiques entre action et passion », chapitre d’ouvrage, in La politique à l’épreuve des émotions politiques, Alain Faure et Emmanuel Négrier (dir.), Rennes : Presses Universitaires de Rennes, coll. « Res Publica », 2017, pp. 231-239.

« Ancient, Modern and Post-National Democracy: Deliberation and Citizenship Between the Political and the Universal », chapitre d’ouvrage, in On Civic Republicanism: Ancient Lessons for Global Politics, Geoffrey C. Kellow et Neven Leddy (dir.), University of Toronto Press, 2016, pp. 89-116.

« L’inspiration aristotélicienne dans la pensée de Pierre Manent. Les phénomènes, la chose commune, l’action », chapitre d’ouvrage, in La politique et l’âme. Autour de Pierre Manent, G. De Ligio, J.-V. Holeindre et D. Mahoney (dir.), CNRS Editions, 2014, pp. 189-203.

« Les usages démocratiques de la rhétorique épidictique: de Périclès à Lincoln », chapitre d’ouvrage, in La rhétorique démocratique en temps de crise: Discours, délibération, légitimation, C. Cordell Paris (dir.), Revues électroniques de l'UNS, 2013.

 

Articles dans des revues sans comité de lecture, recensions

 

Recension de Albertson (Bethany), Kushner Gadarian (Shana), Anxious Politics. Democratic Citizenship in a Threatening World, Cambridge University Press, 2015, in Revue française de science politique, vol. 66, n°3-4, 2016

« La philosophie politique, guide de l’action », Commentaire, n° 148, Hiver 2014-2015;  Ouvrage recensé : Michael Zuckert et Catherine Zuckert, Leo Strauss and the Problem of Political Philosophy, University of Chicago Press, 2014.

 

Valorisation de la recherche, diffusion scientifique

 

Conférence TEDx, « Can We Stop Authoritarian Populism? », Sciences Po – Campus Moyen Orient Méditerranée, Menton, France, février 2017

« Le choix contre la violence. Corporéité, consentement et délibération », Conférence dans le cadre des Rencontres philosophiques d’Uriage, octobre 2015

« Aristote et l’art de bien gouverner », Le Nouvel Observateur, Hors-Série n° 69, juillet-août 2008

EHESS
CNRS

flux rss  Les actualités

La religion et le problème de la « société civile » en Chine

Séance spéciale de séminaire - Jeudi 15 juin 2017 - 13:00Dans cette conférence, je propose d'explorer les tensions entre la religion traditionnelle et les normes modernes de solidarité civile en Chine, à partir de la théorie de la « sphère civile » du sociologue américain Jeffrey Alexander (The Civil Sphere, 2006). Les communautés religieuses sont définies par Alexander comme entrant dans la catégorie des sphères « non-civiles » qui peuvent contribuer au civisme ou à la sphère civile, sans en faire partie. Ici, nous examinerons la position structurelle et dynamique de la religion dans l’émergence de « sphères civiles » en Chine. Pour commencer, j’esquisserai un modèle de trois  « axes de solidarité » dans la Chine des Qing, qui étaient toutes organisées autour d’un culte, et qui continuent à structurer de nombreux réseaux populaires (minjian) en Chine contemporaine. Ensuite, j’aborderai la tension entre ces axes traditionnels de solidarité et les normes modernes de la sphère civile, ainsi que le rôle de l’Etat, aussi bien dans l’imposition que dans la restriction de ces normes. Pour conclure, au lieu d’une dichotomie entre la nature « non-civile » et particulariste des réseaux minjian et religieux d’une part, et les idéaux et normes d’égalité, de démocratie et de solidarité universelle qui sous-tendent les formes d’engagement dans la sphère « civile », nous pouvons imaginer qu’ils peuvent se recouper et jouer des rôles complémentaires. Si le long 20e siècle chinois fut marqué par un fossé entre le civisme universaliste et les axes traditionnels de solidarité, le 21e siècle verra-t-il émerger de nouvelles formes d’articulation entre eux?Intervention de David Palmer (The Univesity of Hong Kong) dans la cadre du séminaire d'Yves Chevrier « La construction du politique en Chine (1895-2017) »

Lire la suite

(Dé)formations de l'Etat en temps de « révolution bolivarienne »

Journée(s) d'étude - Vendredi 09 juin 2017 - 08:45L’arrivée au pouvoir du président Hugo Chavez en 1997 a entraîné la reconfiguration profonde du corps politique vénézuélien. Cette journée d’études vise à déployer des analyses économiques, anthropologiques et sociologiques qui rendent compte de la nature de la nouvelle formation étatique et de son incidence dans la profonde crise actuelle. Des objets historiques mais également récents seront abordés par des chercheurs confirmés et des doctorants à la lumière de la décomposition sociale, politique et économique qui marque le moment actuel.

Lire la suite

Penser la politique par « gros temps ». Raymond Aron au XXIe siècle

Colloque - Jeudi 22 juin 2017 - 08:45Colloque organisé par le CESPRA, l’IRSEM et la Société des Amis de Raymond Aron.Comment penser la politique par « gros temps » ? Comment questionner notre époque et les concepts dont nous disposons pour l'analyser ? Ce colloque veut tester l'hypothèse selon laquelle la pensée politique d'Aron constitue une boussole pouvant aider à s'orienter, en ce début de XXIe siècle, dans un monde qui, loin d'être débarrassé de l'anarchie internationale, se caractérise à la fois par l'entropie démocratique et la montée en puissance des « démocraties illibérales ».

Lire la suite

Plus d'actualités

Adresse :
105 boulevard Raspail
75006 Paris
 
Métro :
Ligne 12 Notre-Dame-des-Champs
Ligne 4 Saint-Placide
Bus :
Ligne 68
 
Tel : +33(0)1 53 63 51 48
Fax : +33(0)1 53 63 51 50
 
cespra@ehess.fr