Membres |

Les membres statutaires

Julien Blanc

Professeur agrégé EHESS
Institution de rattachement : EHESS

Coordonnées professionnelles

EHESS -105 Bd Raspail, 75006 Paris

julien.blanc@ehes.fr

Julien Blanc est docteur en histoire contemporaine et professeur agrégé d’histoire (PRAG) à l’EHESS depuis 2014.
Il est l’auteur d’une thèse portant sur les débuts de la Résistance en France occupée à travers l’étude de l’organisation dite du « réseau du musée de l’Homme ».
Au sein de la mention Histoire de l’EHESS, il est responsable pédagogique du master franco-allemand (EHESS-Université de Heidelberg).
Ses recherches portent sur la période de l’Occupation allemande en France, sur la Résistance et sur la mise en place, après-guerre, d’une « économie morale de la reconnaissance » des faits résistants.


Domaines de recherche :
Deuxième Guerre mondiale. Occupation. Résistance. Sortie de guerre. Economie de la reconnaissance


Enseignements en 2014-2015
-Douze fois Vichy
-Histoire politique de la France au XXe siècle : questions, problématiques et débats
-Atelier de lecture : politique, histoire, anthropologie


Publications depuis 2007 :

Ouvrages :

• Au commencement de la Résistance. Du côté du musée de l’Homme, 1940-1941, Paris, Éditions du Seuil (coll. « La Librairie du 21ème siècle »), 2010

• Introduction à la réédition des mémoires d’Agnès Humbert, Notre guerre. Souvenirs de Résistance (1ère édit. : Paris, Éditions Émile-Paul Frères, 1946), Paris, Éditions Tallandier, 2004, pp. 9-80. Traduction anglaise (par Barbara Mellor) sous le titre Résistance. A Woman’s Journal of Struggle and Defiance in Occupied France, New York, Bloomsbury USA, 2008, pp. 271-309 (Afterword)


Direction d’ouvrage
:

• Chercheurs en Résistance. Pistes et outils à l’usage des historiens, sous la direction de Julien Blanc et Cécile Vast, Presses Universitaires de Rennes (PUR), 2014


Ouvrages collectifs, articles, contributions :

• « L’effondrement de 1940 et les débuts de la Résistance en France », in Jean-Marie Guillon et Bruno Leroux, La Résistance, dossier spécial, Historiens et Géographes, à paraître en 2015

• « Les comportements des Français à l’aune des regards résistants » in Jean-Marie Guillon, Pierre Laborie et Jacqueline Sainclivier (dir.), Les comportements collectifs dans la France occupée. Mémoires et représentations, Actes du colloque international organisé à l’université de Rennes 2 (avril 2014), Presses Universitaires de Rennes, à paraître en 2015

• « Les premiers engagements résistants et la société de zone occupée (1940-1942) » in Pierre Laborie et François Marcot (dir.), Les comportements collectifs en France et dans l’Europe allemande (1940-1945), Actes du colloque international organisé à l’université de Besançon (septembre 2012), Presses Universitaires de Rennes (PUR), 2015, p. 207-218

• « Two Trajectories in the Memory of the Resistance : the Testimonies of Agnès Humbert and Germaine Tillion » in Jessica Wardhaugh (ed.), Politics and the Individual in France 1930-1950, Actes du colloque international organisé à l’université de Warwick (Coventry, Royaume-Uni, décembre 2011), W.S. Macey and Son Ltd and the Modern Humanities Research Association, 2015, p. 77-88

• « Une source irremplaçable mais biaisée : les dossiers d’homologation des résistants », in Julien Blanc et Cécile Vast (dir.), Chercheurs en Résistance. Pistes et outils à l’usage des historiens, Presses Universitaires de Rennes (PUR), 2014, p. 135-150

• « La Résistance pionnière : un territoire en friche », in Julien Blanc et Cécile Vast (dir.), Chercheurs en Résistance. Pistes et outils à l’usage des historiens, Presses Universitaires de Rennes (PUR), 2014, p. 13-24

• « L’opinion publique française face à l’occupant (1940-1941) », in Waldemar Grabowski (dir.), L’Europe occupée. Similitudes et différences, Actes du colloque international organisé à Varsovie (mai 2011), Institut de la Mémoire Nationale, 2014, p. 45-61
Traduction polonaise : « Stosunek francuskiej opinii publicznej do okupanta (1940-1941) » in Waldemar Grabowski (dir.), Okupowana Europa. Podobienstwa i Roznice, Instytut Pamieci Narodowej, 2014, p. 44-59

• « Germaine Tillion et la Résistance du côté du musée de l’Homme », in Armelle Mabon et Gwendal Simon (dir.), L’engagement à travers la vie de Germaine Tillion, Actes du colloque international organisé à l’université de Bretagne-Sud (Lorient, mai 2010), Éditions Riveneuve, 2013, pp. 107-120

• « Du côté du musée de l’Homme, nouvelles approches de la Résistance pionnière en zone occupée », in revue Guerres mondiales et conflits contemporains, dossier spécial consacré à « L’Histoire de la Résistance : nouveaux chercheurs, nouveaux apports », n° 242, avril 2011, pp. 51-72

• « Germaine Tillion, actrice et historienne de la Résistance pionnière », in Claire Mestre, Hélène Asensi, Marie Rose Moro (éds.), Vivre c’est résister. Textes pour Germaine Tillion et Aimé Césaire, Grenoble, Petite bibliothèque de l’Autre, Éditions La Pensée Sauvage, 2010, pp. 75-84

• « Le réseau du musée de l’Homme », in Les Chemins de la mémoire, Ministère de la Défense – SGA / DMPA, n° 207, juillet-août 2010

• « L’histoire de la Résistance avant les travaux du Comité d’histoire de la Deuxième Guerre mondiale », in Laurent Douzou (dir.), Faire l’histoire de la Résistance, Actes du Colloque international de Lyon (18 et 19 mars 2008), Presses Universitaires de Rennes, avril 2010, pp. 15-29

• « Une pionnière de la Résistance en zone occupée », in Tzvetan Todorov (dir.), Le siècle de Germaine Tillion, Paris, Éditions du Seuil, 2007, pp. 61-81


 

EHESS
CNRS

flux rss  Les actualités

De la démocratie-régime à la démocratie-société

Colloque - Jeudi 27 avril 2017 - 08:45Colloque organisé par le Centre d’études sociologiques et politiques Raymond Aron (CESPRA), le Centre d’étude des mouvements sociaux (CEMS-IMM) et la mention Études politiques (EHESS). Organisateurs : Manuel Cervera-Marzal et Roberto Frega. ProgrammeJeudi 27 avril matin :Les formes de la démocratie8h45-9h : Manuel Cervera-Marzal et Roberto Frega : Ouverture du colloque9h-10h : Estelle Ferrarese : « La démocratie comme forme de vie. Réflexion depuis la Théorie critique »10h-10h15 : Pause café (salle 9)10h15-11h15 : Philippe Urfalino : « Démocratie. Le substantif et l’adjectif »11h15-12h15 : Just Serrano : « Transformer les formes démocratiques : l’articulation de la raison et de la liberté politique chez John Dewey »12h15-14h : Déjeuner Jeudi 27 avril après-midi :Justice et constitution14h-15h : Luc Foisneau : « Nos démocraties ont-elles besoin d’une théorie de la justice ? »15h-16h : Dominique Rousseau : « Que peut vouloir dire "démocratie par la constitution" ? »16h-16h15 : Pause café (salle 9)16h15-17h15 : Giulia Oskian : « Des faits aux normes, des normes aux faits : légitimité démocratique et pensée constitutionnelle chez Tocqueville » Vendredi 28 avril matin :La démocratie en acte9h-10h : Sophie Wahnich : « La revendication démocratique pendant la période révolutionnaire française 1789-1795 : penser la cité, penser la société ? »10h-10h15 : Pause café (salle 10)10h15-11h15 : Daniel Cefaï : « La discussion publique : une expérimentation civique et pragmatiste à New York dans les années 1920 »11h15-12h15 : Carole Gayet : « Saisir les dynamiques de l’engagement à l’échelle des personnes et des situations: approche ethnographique de la démocratie comme expérience »12h15-14 : Déjeuner (salle 10) Vendredi 28 avril après-midi :Le conflit démocratique14h-15h : Sandra Laugier : « Variétés d’antidémocratie »15h-16h : Isabelle Aubert : « Considérations sur la citoyenneté »16h-16h15 : Pause café (salle 9)16h15-17h15 : Gilles Bataillon : « Réflexions sur l’interprétation de la démocratie chez Claude Lefort » 

Lire la suite

Démocratie, peuples, populismes

École d'été - Lundi 03 juillet 2017 - 09:30La liste des formations politiques qui prétendent capter la volonté du peuple réel et le représenter dans sa totalité, qui revendiquent le qualificatif de populiste ou auxquelles on accole ce qualificatif, ne cesse de s’allonger au point que l’on peut se demander si l’on n’est pas finalement entré dans l’ère des populismes. Le populisme est-il la vérité de la démocratie ou sa perversion ? Est-il le pouvoir du peuple qui s’émancipe de la représentation politique ou le rejeton de la démocratie représentative ? Certains opposent populisme de gauche et populisme de droite, soit pour les confondre, soit pour faire valoir une forme progressiste et démocratique contre une forme réactionnaire et autoritaire. Existe-t-il des formes légitimes de populisme ? Faut-il sinon se résoudre à admettre que le populisme est toujours le nom d’un mal politique ? Voici quelques questions et préoccupations qui animeront l’école d’été « Démocratie, peuples, populismes ».

Lire la suite

International Study Group on New Forms of Public Agency

Journée(s) d'étude - Vendredi 24 février 2017 - 09:00Public space is the place for assembly, the hub of democracy as well as the manifestation of power and (dis)empowerment of persons. PubliCdemoS Project explores the ways in which new forms of public agency extend politics to everyday life experiences by avenues of artistic expressions and aesthetic forms. The core aim of this project is to understand new politics of performative citizenship and public (un)making in multicultural settings. 

Lire la suite

Plus d'actualités

Adresse :
105 boulevard Raspail
75006 Paris
 
Métro :
Ligne 12 Notre-Dame-des-Champs
Ligne 4 Saint-Placide
Bus :
Ligne 68
 
Tel : +33(0)1 53 63 51 56
Fax : +33(0)1 53 63 51 01
 
cespra@ehess.fr