Membres |

Les membres statutaires

Manuel Cervera-Marzal

ATER
Institution de rattachement : EHESS

Coordonnées professionnelles

manuelcerveramarzal@gmail.com

Qualifié aux fonctions de Maître de conférences en section 04 (science politique), 17 (philosophie) et 19 (sociologie) du CNU.

Docteur en science politique de l’Université Libre de Bruxelles et de l’Université Paris-Diderot (2014), sous la direction de Justine Lacroix et Etienne Tassin.

Diplômé de l’Institut d’Etudes Politiques de Paris (2010).

 

Manuel Cervera-Marzal est ATER à l’EHESS.

Sa thèse de science politique, soutenue en 2014, est consacrée à l’histoire, aux pratiques et à la théorie de la désobéissance civile. Parallèlement, il a mené une recherche sur la philosophie politique contemporaine (Abensour, Castoriadis, Habermas, Lefort, Rancière, Rawls) et une réflexion épistémologique sur les modes d’articulation entre sociologie, philosophie politique, histoire des idées et science politique.

Ses recherches actuelles portent sur les mouvements sociaux contemporains de type ZAD et Indignés ainsi que sur le parti espagnol Podemos.

 

Domaines de recherche :

-          sociologie politique

-          sociologie des mouvements sociaux et du militantisme

-          théorie de la démocratie

-          philosophie politique et histoire des idées

 

Ouvrages

1) Miguel Abensour, critique de la domination, pensée de l'émancipation, Paris, Sens et Tonka, collection « Sciences sociales », 2013, 252 p.

2) Désobéir en démocratie. La pensée désobéissante de Thoreau à Martin Luther King, Paris, Forges de Vulcain, collection « Sciences », 2013, 187 p.

3) La gauche et l’oubli de la question démocratique, Paris, D’ores et déjà, 2014, collection « Essais », 61 p.

4) Gandhi. Politique de la non-violence, Paris, Michalon, collection « Le bien commun » (dirigée par Antoine Garapon), 2014, 128 p.

5) Pour un suicide des intellectuels, Paris, Textuel, collection « Petite encyclopédie critique»,
2016, 145p.

6) Les nouveaux désobéissants : citoyens ou hors-la-loi ?, Lormont, Le Bord de l'eau, collection      « Bibilothèque du MAUSS», 2016, 166P.

Direction d’ouvrage collectif

1) Autonomie ou barbarie. La démocratie radicale de Cornelius Castoriadis et ses défis contemporains, Paris, Editions du Passager clandestin, 2015, 349 p. (ouvrage dirigé avec Eric Fabri)

 

Contributions à des ouvrages

1) « Toward the Inclusion of Political Philosophy Articles in the Revue Française de Science Politique : Is a Return Possible ? », in Political Science in Motion : The Evolution of a Discipline Through its Journals, Coman, Ramona et Morin, Jean-Frédéric (dir.), Bruxelles, Presses de l’ULB, 2015 (à paraître)

2) « Ce que demain était et ce qu’hier sera », Préface d’Edward Bellamy, Un regard en arrière, Paris, Forges de Vulcain, 2014, pp. 3-8

3) « Cornelius Castoriadis, Miguel Abensour : quelles convergences ? », in Poirier, Nicolas (dir.), Cornelius Castoriadis et Claude Lefort : l'expérience démocratique, Lormont, Le Bord de l’Eau, 2015, Collection « La bibliothèque du MAUSS », pp. 169-181

4) « La révolution russe de 1917, ou comment le projet d’autonomie peut dégénérer », in Cervera-Marzal, Manuel et Fabri, Eric (dir.), Autonomie ou barbarie. La démocratie radicale de Cornelius Castoriadis et ses défis contemporains, Paris, Editions du Passager clandestin, 2015, pp. 303-318

5) « (In)actualité de l’autonomie » (co-écrit avec Eric Fabri), in Cervera-Marzal, Manuel et Fabri, Eric (dir.), Autonomie ou barbarie. La démocratie radicale de Cornelius Castoriadis et ses défis contemporains, Paris, Editions du Passager clandestin, 2015, pp. 11-50

6) « Sortir du labyrinthe ? » (co-écrit avec Eric Fabri), in Cervera-Marzal, Manuel et Fabri, Eric (dir.), Autonomie ou barbarie. La démocratie radicale de Cornelius Castoriadis et ses défis contemporains, Paris, Editions du Passager clandestin, 2015, pp. 319-336

 

Articles

1) « Regards psychanalytiques sur la non-violence de Gandhi », in Revue Française de Psychanalyse, Vol. 75, n°3, 2011, pp. 855-868

2) « Vers une théorie de la révolution non-violente », in Dissensus – Revue de philosophie politique de l'ULg, n°4, 2011, pp. 164-184

3) « Prolonger Abensour : La désobéissance civile comme modalité de l'utopie », in Variations – Revue internationale de théorie critique, n°16, 2011-2012, pp. 114-138

4) « Le pouvoir des sans-pouvoir : Bilan et perspectives de recherche sur l'action non-violente comme politique du conflit », in Encyclo, n°1, 2012, pp. 11-26

5) « Pour une conception coopérative des méthodes de lecture de Leo Strauss et Quentin Skinner », in Klêsis – Revue philosophique, n°22, 2012, pp. 11-28

6) « Miguel Abensour, Cornelius Castoriadis : un conseillisme français ? », in Revue du MAUSS, n°40, 2012/2, pp. 300-320

7) « Le courage comme vertu cardinale du sujet politique », in Variations – Revue internationale de théorie critique, n°17, 2012

8) « Tirage au sort et démocratie radicale – Au-delà du libéralisme » (avec Yohan Dubigeon), in Raisons politiques, n°50, 2013/2, pp. 157-176

9) « Penser le conflit avec, ou sans, Karl Marx ? Une querelle de famille entre Mouffe, Lefort, Castoriadis et Abensour », in Revue du MAUSS permanente, 19 décembre 2012 [en ligne : http://www.journaldumauss.net/spip.php?article955 ]

10) « Désobéissance civile et libéralisme », in Revue Canadienne de Science Politique / Canadian Journal of Political Science, Vol. 46, n°2, 2013, pp. 369-396

11) « Vers un retour de la philosophie politique dans la Revue Française de Science Politique ? Le difficile espace d'une sous-discipline de la science politique française (1951-2010) », in Raisons politiques, n°54, 2014/2, pp. 133-151

12) « L'anarchie contre l'anarchisme ? L'étrange paradoxe de la philosophie politique française contemporaine », in Dissidences, n°14 (dossier « Anarchismes. Nouvelles approches, nouveaux débats »), janvier 2015, pp. 27-38

13) « Marx contre lui-même. L'héritage marxien de la pensée de Miguel Abensour », in Revue Française d'Histoire des Idées Politiques (accepté, à paraître en 2015)

14) « La science politique au carrefour de la sociologie et de la philosophie », in Raisons politiques (accepté, à paraître en 2015)

15) « Domination masculine dans le militantisme. Analyse des rapports de genre au sein d’un collectif altermondialiste », in SociologieS (accepté, à paraître en 2015)

16)  «Sociología de la dominación vs. filosofía de la emancipación ¿ La crisis de los nuevos pensamientos críticos ? », in Prometeica – Revista de Filosofía y Ciencias, vol. 5, n°12, 2016, pp. 5-16

17) « Médiatisation et hiérarchisation du militantisme. Le cas d’un collectif de désobéissance civile », in Politique et Sociétés, vol. 35, n°1, 2016, pp. 3-25

18) « Philosophie politique et sociologie : nouvelle(s) articulation(s) », in Raisons politiques (accepté, à paraître en 2016)

EHESS
CNRS

flux rss  Les actualités

De la démocratie-régime à la démocratie-société

Colloque - Jeudi 27 avril 2017 - 08:45Colloque organisé par le Centre d’études sociologiques et politiques Raymond Aron (CESPRA), le Centre d’étude des mouvements sociaux (CEMS-IMM) et la mention Études politiques (EHESS). Organisateurs : Manuel Cervera-Marzal et Roberto Frega. ProgrammeJeudi 27 avril matin :Les formes de la démocratie8h45-9h : Manuel Cervera-Marzal et Roberto Frega : Ouverture du colloque9h-10h : Estelle Ferrarese : « La démocratie comme forme de vie. Réflexion depuis la Théorie critique »10h-10h15 : Pause café (salle 9)10h15-11h15 : Philippe Urfalino : « Démocratie. Le substantif et l’adjectif »11h15-12h15 : Just Serrano : « Transformer les formes démocratiques : l’articulation de la raison et de la liberté politique chez John Dewey »12h15-14h : Déjeuner Jeudi 27 avril après-midi :Justice et constitution14h-15h : Luc Foisneau : « Nos démocraties ont-elles besoin d’une théorie de la justice ? »15h-16h : Dominique Rousseau : « Que peut vouloir dire "démocratie par la constitution" ? »16h-16h15 : Pause café (salle 9)16h15-17h15 : Giulia Oskian : « Des faits aux normes, des normes aux faits : légitimité démocratique et pensée constitutionnelle chez Tocqueville » Vendredi 28 avril matin :La démocratie en acte9h-10h : Sophie Wahnich : « La revendication démocratique pendant la période révolutionnaire française 1789-1795 : penser la cité, penser la société ? »10h-10h15 : Pause café (salle 10)10h15-11h15 : Daniel Cefaï : « La discussion publique : une expérimentation civique et pragmatiste à New York dans les années 1920 »11h15-12h15 : Carole Gayet : « Saisir les dynamiques de l’engagement à l’échelle des personnes et des situations: approche ethnographique de la démocratie comme expérience »12h15-14 : Déjeuner (salle 10) Vendredi 28 avril après-midi :Le conflit démocratique14h-15h : Sandra Laugier : « Variétés d’antidémocratie »15h-16h : Isabelle Aubert : « Considérations sur la citoyenneté »16h-16h15 : Pause café (salle 9)16h15-17h15 : Gilles Bataillon : « Réflexions sur l’interprétation de la démocratie chez Claude Lefort » 

Lire la suite

Démocratie, peuples, populismes

École d'été - Lundi 03 juillet 2017 - 09:30La liste des formations politiques qui prétendent capter la volonté du peuple réel et le représenter dans sa totalité, qui revendiquent le qualificatif de populiste ou auxquelles on accole ce qualificatif, ne cesse de s’allonger au point que l’on peut se demander si l’on n’est pas finalement entré dans l’ère des populismes. Le populisme est-il la vérité de la démocratie ou sa perversion ? Est-il le pouvoir du peuple qui s’émancipe de la représentation politique ou le rejeton de la démocratie représentative ? Certains opposent populisme de gauche et populisme de droite, soit pour les confondre, soit pour faire valoir une forme progressiste et démocratique contre une forme réactionnaire et autoritaire. Existe-t-il des formes légitimes de populisme ? Faut-il sinon se résoudre à admettre que le populisme est toujours le nom d’un mal politique ? Voici quelques questions et préoccupations qui animeront l’école d’été « Démocratie, peuples, populismes ».

Lire la suite

International Study Group on New Forms of Public Agency

Journée(s) d'étude - Vendredi 24 février 2017 - 09:00Public space is the place for assembly, the hub of democracy as well as the manifestation of power and (dis)empowerment of persons. PubliCdemoS Project explores the ways in which new forms of public agency extend politics to everyday life experiences by avenues of artistic expressions and aesthetic forms. The core aim of this project is to understand new politics of performative citizenship and public (un)making in multicultural settings. 

Lire la suite

Plus d'actualités

Adresse :
105 boulevard Raspail
75006 Paris
 
Métro :
Ligne 12 Notre-Dame-des-Champs
Ligne 4 Saint-Placide
Bus :
Ligne 68
 
Tel : +33(0)1 53 63 51 56
Fax : +33(0)1 53 63 51 01
 
cespra@ehess.fr