Membres |

Les membres statutaires

Manuel Cervera-Marzal

ATER
Institution de rattachement : EHESS

Coordonnées professionnelles

manuelcerveramarzal@gmail.com

Qualifié aux fonctions de Maître de conférences en section 04 (science politique), 17 (philosophie) et 19 (sociologie) du CNU.

Docteur en science politique de l’Université Libre de Bruxelles et de l’Université Paris-Diderot (2014), sous la direction de Justine Lacroix et Etienne Tassin.

Diplômé de l’Institut d’Etudes Politiques de Paris (2010).

 

Manuel Cervera-Marzal est ATER à l’EHESS.

Sa thèse de science politique, soutenue en 2014, est consacrée à l’histoire, aux pratiques et à la théorie de la désobéissance civile. Parallèlement, il a mené une recherche sur la philosophie politique contemporaine (Abensour, Castoriadis, Habermas, Lefort, Rancière, Rawls) et une réflexion épistémologique sur les modes d’articulation entre sociologie, philosophie politique, histoire des idées et science politique.

Ses recherches actuelles portent sur les mouvements sociaux contemporains de type ZAD et Indignés ainsi que sur le parti espagnol Podemos.

 

Domaines de recherche :

-          sociologie politique

-          sociologie des mouvements sociaux et du militantisme

-          théorie de la démocratie

-          philosophie politique et histoire des idées

 

Ouvrages

1) Miguel Abensour, critique de la domination, pensée de l'émancipation, Paris, Sens et Tonka, collection « Sciences sociales », 2013, 252 p.

2) Désobéir en démocratie. La pensée désobéissante de Thoreau à Martin Luther King, Paris, Forges de Vulcain, collection « Sciences », 2013, 187 p.

3) La gauche et l’oubli de la question démocratique, Paris, D’ores et déjà, 2014, collection « Essais », 61 p.

4) Gandhi. Politique de la non-violence, Paris, Michalon, collection « Le bien commun » (dirigée par Antoine Garapon), 2014, 128 p.

5) Pour un suicide des intellectuels, Paris, Textuel, collection « Petite encyclopédie critique»,
2016, 145p.

6) Les nouveaux désobéissants : citoyens ou hors-la-loi ?, Lormont, Le Bord de l'eau, collection      « Bibilothèque du MAUSS», 2016, 166P.

Direction d’ouvrage collectif

1) Autonomie ou barbarie. La démocratie radicale de Cornelius Castoriadis et ses défis contemporains, Paris, Editions du Passager clandestin, 2015, 349 p. (ouvrage dirigé avec Eric Fabri)

 

Contributions à des ouvrages

1) « Toward the Inclusion of Political Philosophy Articles in the Revue Française de Science Politique : Is a Return Possible ? », in Political Science in Motion : The Evolution of a Discipline Through its Journals, Coman, Ramona et Morin, Jean-Frédéric (dir.), Bruxelles, Presses de l’ULB, 2015 (à paraître)

2) « Ce que demain était et ce qu’hier sera », Préface d’Edward Bellamy, Un regard en arrière, Paris, Forges de Vulcain, 2014, pp. 3-8

3) « Cornelius Castoriadis, Miguel Abensour : quelles convergences ? », in Poirier, Nicolas (dir.), Cornelius Castoriadis et Claude Lefort : l'expérience démocratique, Lormont, Le Bord de l’Eau, 2015, Collection « La bibliothèque du MAUSS », pp. 169-181

4) « La révolution russe de 1917, ou comment le projet d’autonomie peut dégénérer », in Cervera-Marzal, Manuel et Fabri, Eric (dir.), Autonomie ou barbarie. La démocratie radicale de Cornelius Castoriadis et ses défis contemporains, Paris, Editions du Passager clandestin, 2015, pp. 303-318

5) « (In)actualité de l’autonomie » (co-écrit avec Eric Fabri), in Cervera-Marzal, Manuel et Fabri, Eric (dir.), Autonomie ou barbarie. La démocratie radicale de Cornelius Castoriadis et ses défis contemporains, Paris, Editions du Passager clandestin, 2015, pp. 11-50

6) « Sortir du labyrinthe ? » (co-écrit avec Eric Fabri), in Cervera-Marzal, Manuel et Fabri, Eric (dir.), Autonomie ou barbarie. La démocratie radicale de Cornelius Castoriadis et ses défis contemporains, Paris, Editions du Passager clandestin, 2015, pp. 319-336

 

Articles

1) « Regards psychanalytiques sur la non-violence de Gandhi », in Revue Française de Psychanalyse, Vol. 75, n°3, 2011, pp. 855-868

2) « Vers une théorie de la révolution non-violente », in Dissensus – Revue de philosophie politique de l'ULg, n°4, 2011, pp. 164-184

3) « Prolonger Abensour : La désobéissance civile comme modalité de l'utopie », in Variations – Revue internationale de théorie critique, n°16, 2011-2012, pp. 114-138

4) « Le pouvoir des sans-pouvoir : Bilan et perspectives de recherche sur l'action non-violente comme politique du conflit », in Encyclo, n°1, 2012, pp. 11-26

5) « Pour une conception coopérative des méthodes de lecture de Leo Strauss et Quentin Skinner », in Klêsis – Revue philosophique, n°22, 2012, pp. 11-28

6) « Miguel Abensour, Cornelius Castoriadis : un conseillisme français ? », in Revue du MAUSS, n°40, 2012/2, pp. 300-320

7) « Le courage comme vertu cardinale du sujet politique », in Variations – Revue internationale de théorie critique, n°17, 2012

8) « Tirage au sort et démocratie radicale – Au-delà du libéralisme » (avec Yohan Dubigeon), in Raisons politiques, n°50, 2013/2, pp. 157-176

9) « Penser le conflit avec, ou sans, Karl Marx ? Une querelle de famille entre Mouffe, Lefort, Castoriadis et Abensour », in Revue du MAUSS permanente, 19 décembre 2012 [en ligne : http://www.journaldumauss.net/spip.php?article955 ]

10) « Désobéissance civile et libéralisme », in Revue Canadienne de Science Politique / Canadian Journal of Political Science, Vol. 46, n°2, 2013, pp. 369-396

11) « Vers un retour de la philosophie politique dans la Revue Française de Science Politique ? Le difficile espace d'une sous-discipline de la science politique française (1951-2010) », in Raisons politiques, n°54, 2014/2, pp. 133-151

12) « L'anarchie contre l'anarchisme ? L'étrange paradoxe de la philosophie politique française contemporaine », in Dissidences, n°14 (dossier « Anarchismes. Nouvelles approches, nouveaux débats »), janvier 2015, pp. 27-38

13) « Marx contre lui-même. L'héritage marxien de la pensée de Miguel Abensour », in Revue Française d'Histoire des Idées Politiques (accepté, à paraître en 2015)

14) « La science politique au carrefour de la sociologie et de la philosophie », in Raisons politiques (accepté, à paraître en 2015)

15) « Domination masculine dans le militantisme. Analyse des rapports de genre au sein d’un collectif altermondialiste », in SociologieS (accepté, à paraître en 2015)

16)  «Sociología de la dominación vs. filosofía de la emancipación ¿ La crisis de los nuevos pensamientos críticos ? », in Prometeica – Revista de Filosofía y Ciencias, vol. 5, n°12, 2016, pp. 5-16

17) « Médiatisation et hiérarchisation du militantisme. Le cas d’un collectif de désobéissance civile », in Politique et Sociétés, vol. 35, n°1, 2016, pp. 3-25

18) « Philosophie politique et sociologie : nouvelle(s) articulation(s) », in Raisons politiques (accepté, à paraître en 2016)

EHESS
CNRS

flux rss  Les actualités

La religion et le problème de la « société civile » en Chine

Séance spéciale de séminaire - Jeudi 15 juin 2017 - 13:00Dans cette conférence, je propose d'explorer les tensions entre la religion traditionnelle et les normes modernes de solidarité civile en Chine, à partir de la théorie de la « sphère civile » du sociologue américain Jeffrey Alexander (The Civil Sphere, 2006). Les communautés religieuses sont définies par Alexander comme entrant dans la catégorie des sphères « non-civiles » qui peuvent contribuer au civisme ou à la sphère civile, sans en faire partie. Ici, nous examinerons la position structurelle et dynamique de la religion dans l’émergence de « sphères civiles » en Chine. Pour commencer, j’esquisserai un modèle de trois  « axes de solidarité » dans la Chine des Qing, qui étaient toutes organisées autour d’un culte, et qui continuent à structurer de nombreux réseaux populaires (minjian) en Chine contemporaine. Ensuite, j’aborderai la tension entre ces axes traditionnels de solidarité et les normes modernes de la sphère civile, ainsi que le rôle de l’Etat, aussi bien dans l’imposition que dans la restriction de ces normes. Pour conclure, au lieu d’une dichotomie entre la nature « non-civile » et particulariste des réseaux minjian et religieux d’une part, et les idéaux et normes d’égalité, de démocratie et de solidarité universelle qui sous-tendent les formes d’engagement dans la sphère « civile », nous pouvons imaginer qu’ils peuvent se recouper et jouer des rôles complémentaires. Si le long 20e siècle chinois fut marqué par un fossé entre le civisme universaliste et les axes traditionnels de solidarité, le 21e siècle verra-t-il émerger de nouvelles formes d’articulation entre eux?Intervention de David Palmer (The Univesity of Hong Kong) dans la cadre du séminaire d'Yves Chevrier « La construction du politique en Chine (1895-2017) »

Lire la suite

(Dé)formations de l'Etat en temps de « révolution bolivarienne »

Journée(s) d'étude - Vendredi 09 juin 2017 - 08:45L’arrivée au pouvoir du président Hugo Chavez en 1997 a entraîné la reconfiguration profonde du corps politique vénézuélien. Cette journée d’études vise à déployer des analyses économiques, anthropologiques et sociologiques qui rendent compte de la nature de la nouvelle formation étatique et de son incidence dans la profonde crise actuelle. Des objets historiques mais également récents seront abordés par des chercheurs confirmés et des doctorants à la lumière de la décomposition sociale, politique et économique qui marque le moment actuel.

Lire la suite

Penser la politique par « gros temps ». Raymond Aron au XXIe siècle

Colloque - Jeudi 22 juin 2017 - 08:45Colloque organisé par le CESPRA, l’IRSEM et la Société des Amis de Raymond Aron.Comment penser la politique par « gros temps » ? Comment questionner notre époque et les concepts dont nous disposons pour l'analyser ? Ce colloque veut tester l'hypothèse selon laquelle la pensée politique d'Aron constitue une boussole pouvant aider à s'orienter, en ce début de XXIe siècle, dans un monde qui, loin d'être débarrassé de l'anarchie internationale, se caractérise à la fois par l'entropie démocratique et la montée en puissance des « démocraties illibérales ».

Lire la suite

Plus d'actualités

Adresse :
105 boulevard Raspail
75006 Paris
 
Métro :
Ligne 12 Notre-Dame-des-Champs
Ligne 4 Saint-Placide
Bus :
Ligne 68
 
Tel : +33(0)1 53 63 51 48
Fax : +33(0)1 53 63 51 50
 
cespra@ehess.fr