La vie du laboratoire | Les Colloques et Journées d'études

Colloques à portée nationale

De la démocratie-régime à la démocratie-société : Perspectives croisées, entre philosophie politique et sciences sociales

Colloque organisé par le Centre d’Etudes Sociologiques et Politiques Raymond Aron (CESPRA), le Centre d’Etude des Mouvements Sociaux (CEMS) et la mention Etudes Politiques (EHESS)

 

Jeudi 27 et Vendredi 28 avril 2017 (9h-18h)

EHESS - Amphithéâtre François Furet

Entrée au 105 boulevard Raspail (Paris 06)

 

Présentation

« La philosophie et la sociologie, écrit Merleau-Ponty, ont vécu longtemps sous un régime de séparation qui ne parvenait à cacher leur rivalité qu’en leur refusant tout terrain de rencontre, en gênant leur croissance, en les rendant l’une pour l’autre incompréhensible, en plaçant donc la culture dans une situation de crise permanente. Comme toujours, l’esprit de recherche a tourné ces interdits, et il nous semble que les progrès de l’une et de l’autre permettent aujourd’hui de réexaminer leurs rapports ». Ce texte, rédigé en 1951, n’a rien perdu de sa validité. Le constat d’une ancienne animosité reste aussi pertinent que l’invitation à y échapper. Cela semble particulièrement valide lorsqu’on se tourne vers cet objet à la fois illusoirement circonscrit et constamment insaisissable qu’est la démocratie, concept essentiellement contesté par excellence, comme le remarquait W. B. Gallie à peu près à la même époque. Maintenant que la démocratie semble l’avoir emporté sur ses adversaires, nous ne cessons de constater que la frustration grandissante vis-à-vis du fonctionnement de son régime institutionnel est accompagnée d’une prolifération de formes et d’expériences qui, tout en se réclamant de ce terme, ne s’inscrivent pourtant pas dans les discours ou les pratiques d’un régime de gouvernement. Ces formes de l’expérience démocratique ont attiré l’attention de certains penseurs qui, au fil de l’histoire, se sont efforcés de penser le phénomène démocratique dans ce qu’il pouvait avoir d’irréductible à sa simple « phase » politique (John Dewey), à savoir le fait d’être, tout d’abord, la « forme » prise par une société, ou la qualité distinctive d’un mode ou d’une forme de vie. C’est le cas notamment de traditions souterraines qui, en France, vont de Alexis de Tocqueville à Claude Lefort, du pragmatisme américain, d’un certain courant post-wittgensteinien, et enfin de plusieurs auteurs s’inscrivant dans le sillon de la théorie critique, comme Jürgen Habermas et Axel Honneth. Ce colloque se propose d’explorer les chemins croisés qui, à partir de ces traditions, se sont efforcés de penser la démocratie dans ce qu’elle a de plus essentiel, à savoir non pas le fait de nommer un régime politique, mais le fait de décrire un projet de société, une expérience qui s’exprime tout autant dans la forme prise par les institutions sociales et politiques que dans les modes d’interaction qui donnent forme à une société, que ce soit dans les relations de face-à-face ou dans celles entre étrangers, et qui prennent corps à la fois au sein d’une pluralité d’organisation sociales – associations et corps intermédiaires – et dans les espaces anonymes qui sont de plus en plus constitutifs de notre espace public globalisé et virtualisé. Les interventions viseront à explorer les points de rapprochement et de clivage entre ces traditions, afin de faire émerger les contours d’une manière complexe et originale de penser la démocratie, manière qui demande de repenser en profondeur les rapports entre philosophie, sociologie et histoire, chacune apportant à l’éclaircissement de cet objet sa contribution propre. Contacts : Roberto Frega (fregarob@gmail.com) Manuel Cervera-Marzal (manuelcerveramarzal@gmail.com)

Documents en téléchargement

EHESS
CNRS

flux rss  Les actualités

De la démocratie-régime à la démocratie-société

Colloque - Jeudi 27 avril 2017 - 08:45Colloque organisé par le Centre d’études sociologiques et politiques Raymond Aron (CESPRA), le Centre d’étude des mouvements sociaux (CEMS-IMM) et la mention Études politiques (EHESS). Organisateurs : Manuel Cervera-Marzal et Roberto Frega. ProgrammeJeudi 27 avril matin :Les formes de la démocratie8h45-9h : Manuel Cervera-Marzal et Roberto Frega : Ouverture du colloque9h-10h : Estelle Ferrarese : « La démocratie comme forme de vie. Réflexion depuis la Théorie critique »10h-10h15 : Pause café (salle 9)10h15-11h15 : Philippe Urfalino : « Démocratie. Le substantif et l’adjectif »11h15-12h15 : Just Serrano : « Transformer les formes démocratiques : l’articulation de la raison et de la liberté politique chez John Dewey »12h15-14h : Déjeuner Jeudi 27 avril après-midi :Justice et constitution14h-15h : Luc Foisneau : « Nos démocraties ont-elles besoin d’une théorie de la justice ? »15h-16h : Dominique Rousseau : « Que peut vouloir dire "démocratie par la constitution" ? »16h-16h15 : Pause café (salle 9)16h15-17h15 : Giulia Oskian : « Des faits aux normes, des normes aux faits : légitimité démocratique et pensée constitutionnelle chez Tocqueville » Vendredi 28 avril matin :La démocratie en acte9h-10h : Sophie Wahnich : « La revendication démocratique pendant la période révolutionnaire française 1789-1795 : penser la cité, penser la société ? »10h-10h15 : Pause café (salle 10)10h15-11h15 : Daniel Cefaï : « La discussion publique : une expérimentation civique et pragmatiste à New York dans les années 1920 »11h15-12h15 : Carole Gayet : « Saisir les dynamiques de l’engagement à l’échelle des personnes et des situations: approche ethnographique de la démocratie comme expérience »12h15-14 : Déjeuner (salle 10) Vendredi 28 avril après-midi :Le conflit démocratique14h-15h : Sandra Laugier : « Variétés d’antidémocratie »15h-16h : Isabelle Aubert : « Considérations sur la citoyenneté »16h-16h15 : Pause café (salle 9)16h15-17h15 : Gilles Bataillon : « Réflexions sur l’interprétation de la démocratie chez Claude Lefort » 

Lire la suite

Démocratie, peuples, populismes

École d'été - Lundi 03 juillet 2017 - 09:30La liste des formations politiques qui prétendent capter la volonté du peuple réel et le représenter dans sa totalité, qui revendiquent le qualificatif de populiste ou auxquelles on accole ce qualificatif, ne cesse de s’allonger au point que l’on peut se demander si l’on n’est pas finalement entré dans l’ère des populismes. Le populisme est-il la vérité de la démocratie ou sa perversion ? Est-il le pouvoir du peuple qui s’émancipe de la représentation politique ou le rejeton de la démocratie représentative ? Certains opposent populisme de gauche et populisme de droite, soit pour les confondre, soit pour faire valoir une forme progressiste et démocratique contre une forme réactionnaire et autoritaire. Existe-t-il des formes légitimes de populisme ? Faut-il sinon se résoudre à admettre que le populisme est toujours le nom d’un mal politique ? Voici quelques questions et préoccupations qui animeront l’école d’été « Démocratie, peuples, populismes ».

Lire la suite

International Study Group on New Forms of Public Agency

Journée(s) d'étude - Vendredi 24 février 2017 - 09:00Public space is the place for assembly, the hub of democracy as well as the manifestation of power and (dis)empowerment of persons. PubliCdemoS Project explores the ways in which new forms of public agency extend politics to everyday life experiences by avenues of artistic expressions and aesthetic forms. The core aim of this project is to understand new politics of performative citizenship and public (un)making in multicultural settings. 

Lire la suite

Plus d'actualités

Adresse :
105 boulevard Raspail
75006 Paris
 
Métro :
Ligne 12 Notre-Dame-des-Champs
Ligne 4 Saint-Placide
Bus :
Ligne 68
 
Tel : +33(0)1 53 63 51 56
Fax : +33(0)1 53 63 51 01
 
cespra@ehess.fr