La vie du laboratoire | Les Colloques et Journées d'études

Ecoles d'été, workshops

Ecole d'été du CÉRIUM

DEMOCRATIE, PEUPLES, POPULISMES

Organisation

Marc-Antoine Dilhac (Université de Montréal), Luc Foisneau (CNRS, CESPRA), Christian Nadeau (Université de Montréal) et Pierre-Yves Néron (Institut Catholique de Lille, ESPOL).

 

Présentation générale du séminaire

La liste des formations politiques qui prétendent capter la volonté du peuple réel et le représenter dans sa totalité, qui revendiquent le qualificatif de populiste ou auxquelles on accole ce qualificatif, ne cesse de s’allonger au point que l’on peut se demander si l’on n’est pas finalement entré dans l’ère des populismes. Le populisme est-il la vérité de la démocratie ou sa perversion ? Est-il le pouvoir du peuple qui s’émancipe de la représentation politique ou le rejeton de la démocratie représentative ? Certains opposent populisme de gauche et populisme de droite, soit pour les confondre, soit pour faire valoir une forme progressiste et démocratique contre une forme réactionnaire et autoritaire. Existe-t-il des formes légitimes de populisme ? Faut-il sinon se résoudre à admettre que le populisme est toujours le nom d’un mal politique ? Voici quelques questions et préoccupations qui animeront l’école d’été « Démocratie, peuples, populismes ».

Nous chercherons à mettre en évidence une forme typique du populisme, un idéal-type, sans négliger la possibilité qu’il y ait des formes différentes de populisme irréductibles à un type. Pour y parvenir il conviendra d’examiner les grandes théories de la démocratie à partir desquelles la notion de populisme prend un sens (les conceptions libérales, délibératives, radicales, épistémiques, procédurales, etc.) et d’appuyer ces analyses sur des études de cas empiriquement informées, comme les cas de la Hongrie de Viktor Orban à la tête de Fidesz-Union civique hongroise, du Tea Party ou de la présidence de Donald Trump aux États-Unis, du UKIP au Royaume-Uni et du Front National en France. 

 

Les contributions des conférenciers et les travaux des étudiants se structureront principalement autour des thèmes suivants :

Fondements et théories de la démocratie

Etudes des formations politiques populistes

Populisme théorie et pratiques

L’idée de peuple

Histoire du populisme

 

Appel à participation

L’appel à participation est ouvert jusqu’au 1er mai 2017. Les résultats seront connus avant le 15 mai 2017.

Une première version des travaux devra être soumise une semaine avant le début de l’école, soit le 26 juin 2017. Cette version pourra être modifiée en vue de la présentation orale et de la discussion.

Pour les étudiants souhaitant obtenir les 3 crédits du séminaire PLU6111 de l’Université de Montréal, la version définitive des travaux devra être remise au plus tard le 1er septembre 2017 afin d’être évaluée.

 

Inscription

20 places sont disponibles.

En raison du nombre réduit de places, la participation à l’école d’été est soumise à examen sur dossier : le dossier comprend un CV, une courte lettre de motivation, et une proposition de communication.

L’école s’adresse aux étudiantes et étudiants inscrits dans un département de sciences humaines et sociales, en particulier en sciences politiques, philosophie, sociologie ou histoire.

Cette école d’été s’adresse aux étudiantes et étudiants en thèse, en maîtrise (Canada)/Master (France), et de manière exceptionnelle en dernière année de baccalauréat (Canada)/Licence 3 (France).

 

Pour toute demande d’information concernant les conditions d’inscription, veuillez contacter la personne ressource:

Capucine Berdah :capucine.berdah@umontreal.ca

 

Les étudiants français doivent communiquer avec:

Sophie Schneider : sophie.schneider@umontreal.ca

 

Contact

Titulaire de l’école d’été:

Marc-Antoine Dilhac - marc-antoine.dilhac@umontreal.ca

Coordinatrice pour le CÉRIUM:

Capucine Berdah - capucine.berdah@umontreal.ca

EHESS
CNRS

flux rss  Les actualités

(Dé)formations de l'Etat en temps de « révolution bolivarienne »

Journée(s) d'étude - Vendredi 09 juin 2017 - 08:45L’arrivée au pouvoir du président Hugo Chavez en 1997 a entraîné la reconfiguration profonde du corps politique vénézuélien. Cette journée d’études vise à déployer des analyses économiques, anthropologiques et sociologiques qui rendent compte de la nature de la nouvelle formation étatique et de son incidence dans la profonde crise actuelle. Des objets historiques mais également récents seront abordés par des chercheurs confirmés et des doctorants à la lumière de la décomposition sociale, politique et économique qui marque le moment actuel.

Lire la suite

Penser la politique par « gros temps ». Raymond Aron au XXIe siècle

Colloque - Jeudi 22 juin 2017 - 08:45Colloque organisé par le CESPRA, l’IRSEM et la Société des Amis de Raymond Aron.Comment penser la politique par « gros temps » ? Comment questionner notre époque et les concepts dont nous disposons pour l'analyser ? Ce colloque veut tester l'hypothèse selon laquelle la pensée politique d'Aron constitue une boussole pouvant aider à s'orienter, en ce début de XXIe siècle, dans un monde qui, loin d'être débarrassé de l'anarchie internationale, se caractérise à la fois par l'entropie démocratique et la montée en puissance des « démocraties illibérales ».

Lire la suite

De la démocratie-régime à la démocratie-société

Colloque - Jeudi 27 avril 2017 - 08:45Colloque organisé par le Centre d’études sociologiques et politiques Raymond Aron (CESPRA), le Centre d’étude des mouvements sociaux (CEMS-IMM) et la mention Études politiques (EHESS). Organisateurs : Manuel Cervera-Marzal et Roberto Frega. ProgrammeJeudi 27 avril matin :Les formes de la démocratie8h45-9h : Manuel Cervera-Marzal et Roberto Frega : Ouverture du colloque9h-10h : Estelle Ferrarese : « La démocratie comme forme de vie. Réflexion depuis la Théorie critique »10h-10h15 : Pause café (salle 9)10h15-11h15 : Philippe Urfalino : « Démocratie. Le substantif et l’adjectif »11h15-12h15 : Just Serrano : « Transformer les formes démocratiques : l’articulation de la raison et de la liberté politique chez John Dewey »12h15-14h : Déjeuner Jeudi 27 avril après-midi :Justice et constitution14h-15h : Luc Foisneau : « Nos démocraties ont-elles besoin d’une théorie de la justice ? »15h-16h : Dominique Rousseau : « Que peut vouloir dire "démocratie par la constitution" ? »16h-16h15 : Pause café (salle 9)16h15-17h15 : Giulia Oskian : « Des faits aux normes, des normes aux faits : légitimité démocratique et pensée constitutionnelle chez Tocqueville » Vendredi 28 avril matin :La démocratie en acte9h-10h : Sophie Wahnich : « La revendication démocratique pendant la période révolutionnaire française 1789-1795 : penser la cité, penser la société ? »10h-10h15 : Pause café (salle 10)10h15-11h15 : Daniel Cefaï : « La discussion publique : une expérimentation civique et pragmatiste à New York dans les années 1920 »11h15-12h15 : Carole Gayet : « Saisir les dynamiques de l’engagement à l’échelle des personnes et des situations: approche ethnographique de la démocratie comme expérience »12h15-14 : Déjeuner (salle 10) Vendredi 28 avril après-midi :Le conflit démocratique14h-15h : Sandra Laugier : « Variétés d’antidémocratie »15h-16h : Isabelle Aubert : « Considérations sur la citoyenneté »16h-16h15 : Pause café (salle 9)16h15-17h15 : Gilles Bataillon : « Réflexions sur l’interprétation de la démocratie chez Claude Lefort » 

Lire la suite

Plus d'actualités

Adresse :
105 boulevard Raspail
75006 Paris
 
Métro :
Ligne 12 Notre-Dame-des-Champs
Ligne 4 Saint-Placide
Bus :
Ligne 68
 
Tel : +33(0)1 53 63 51 56
Fax : +33(0)1 53 63 51 01
 
cespra@ehess.fr