Actualités

Les actualités

Les enjeux politiques de l'intelligence artificielle : gouverner les algorithmes et gouverner par les algorithmes

Vie de l'École -Responsables : Luc Foisneau (CNRS-Cespra) et Marc-Antoine Dilhac (Université de Montréal)Les enjeux liés à l'intelligence artificielle (IA) ainsi qu'à la gouvernance algorithmique sont éminemment interdisciplinaires. Dès lors, approcher toute la complexité de ces thématiques ne pouvait être envisagé qu'en croisant les apports des sciences humaines, sociales, littéraires, philosophiques et juridiques. Réunissant des représentant·es de tous ces ancrages disciplinaires, l'école d'été qui s’est tenue à la Maison Suger (Paris) pendant la dernière semaine de juin 2019 a permis à des doctorant·es des deux institutions partenaires (EHESS, UdM) d'aborder des thématiques aussi diverses et complexes que les enjeux éthiques liés à la sécurisation (Kathie Evans, Paris-Sorbonne ; Anaïs Delambre, Université de Montréal) ou à la propriété des données (Rose Landry, UdM), la relation aux robots humanoïdes (Virginie Simoneau Gilbert, UdM), les évolutions du champ professionnel (Lisa Placé, UdM ; Marianne Le Gagneur, EHESS). Ces nouvelles technologies ont également une incidence en matière de santé (Nathalie Voarino, UdM). Les questions relatives à la diffusion de l'IA ont pu être discutées, notamment dans le champ politique et démocratique (Antoine Gaboriau, EHESS), culturel et littéraire (Pierre-Antoine Marti, EHESS), ou en relation avec les grandes entreprises qui contrôlent ces technologies (Gabriel Monette, UdM). Une partie des discussions a porté sur le Règlement Général pour la Protection des Données en Europe et sur la Déclaration de Montréal pour une Intelligence Artificielle responsable au Canada.Des conférences données par des chercheur·euses confirmé·es, issu·e·s notamment des sciences de l'informatique et du droit, ont permis d’aborder d’autres aspects éthiques, moraux, sociétaux de l'IA (Laurence Devillers, Paris-Sorbonne ; Saadi Lahlou, IEAP), ou encore des questionnements sur les relations des droits de l'Homme et de la technologie (Fanny Hidvegi, Access Now). Nous avons pu prendre la mesure de la complexité et de la richesse des problématiques liées aux algorithmes à travers un exposé sur la ville à l'ère des données (Valérie Peugeot, Cnil). Le statut moral des technologies et le renouvellement ontologique du couple notionnel réel/virtuel lié à la robotique ont été également au cœur des discussions (Hugues Bersini, Université Libre de Bruxelles). L'approche multidisciplinaire et la complémentarité des sujets d'étude abordés ont contribué à la réussite de ces échanges. Dans le cadre de rencontres organisées en fin de matinée, des acteurs du monde associatif et d'organisations non gouvernementales (Élodie Vialle, Reporter sans frontières), de think tanks (Nicolas Miailhe, The Future Society) ont participé quotidiennement aux échanges par des présentations attachées à décrire les implications de l'IA en matière d’information et les limites des réglementations actuelles. Des membres d'institutions européennes ou internationales ont présenté les rapports rédigés par ces instances, et nous ont permis de mieux comprendre l’influence de ces dernières dans le champ politique et dans le cadre législatif (Karine Perset, OCDE ; Yannick Meneceur, Conseil de l'Europe). Ces prises de parole ont contribué à exposer les enjeux pratiques liés à l’introduction de l’IA dans de nombreux secteurs de la vie sociale et économique.La tenue, à l’hôtel de Lauzun, d'une table ronde intitulée « Réussir un développement équitable et inclusif de l'IA » a permis de compléter les réflexions de cette école d'été, qui aura été l’occasion de préciser des enjeux et d’indiquer des pistes d'analyse à approfondir en matière de gouvernance mondiale de l'IA.Marianne Le Gagneur, doctorante (Iris, EHESS), participante à l'école d'été

Lire la suite

Emancipations du messianisme

Colloque - Vendredi 14 juin 2019 - 09:45Le colloque international « Emancipations du messianisme. L’idéal politique et l’idée du salut » est organisé par Anoush Ganjipour, dans le cadre du projet ReMous-EHESS :Nous partons, dans le colloque, de ce fait comparé que le discours messianique est le point nodal du rapport des monothéismes à l’émancipation. Mais s’il peut constituer un tel point, c’est dans la mesure où le discours messianique combine trois aspects qui seront précisément les principaux axes de notre réflexion collective :Sous les modalités différentes, le discours messianique des trois monothéismes résume l’ensemble des problèmes théologico-politiques auxquels chacun de ces monothéismes est confronté.Ce discours entretient un rapport ambivalent avec la politique, dans le sens où il peut constituer l’horizon politique de l’action des hommes mais il peut être également le principe d’une espérance allant au-delà ou à l’encontre de toute politique mondaine.Précisément à cause de cette ambivalence, le discours messianique peut avoir un lien positif ou négatif avec les entreprises séculières visant l’émancipation politique de l’homme.À partir des perspectives juives, chrétiennes ou islamiques, il s’agit d’interroger chacun de ces aspects et leur actualité pour la pensée politique. La réflexion sur les mouvements messianiques dans l’histoire ou la relecture critique des pensées messianiques se compléteront dans notre colloque pour mettre finalement en débat une seule question directrice pour nous : que peut ou ne peut pas faire le messianisme pour l’émancipation de l’homme moderne ? Programme Vendredi 14 juin 201909h45-10h -  Anoush Ganjipour : Introduction10h00-10h45 - Gérard Bensussan : « Espérer, attendre, imaginer »10h45-11h30 - Veronica Ciantelli : « Fidélité et transmission. La politique messianique chez Rosenzweig »12h45-13h00 : Questions14h30-15h15 - Julia Christ : « Des possibles non réalisés: Marx, Bernstein, Scholem »15h15-16h00 - Anoush Ganjipour : « Communauté messianique, loi et amitié »16h00-16h15 : Questions16h15-16h30 : Pause16h30-17h15 - Makram Abbès : « Le messianisme dans la pensée de Sayyid Qutb, père fondateur de l’islamisme »17h15-18h00 - Elad Lapidot : « Passage à l’Acte. HaRav Kook et l'Intuition Méssianique du Sionisme »18h00-18h30 : QuestionsSamedi 15 juin 201910h00-10h45 - Daniel De Smet : « “Les douceurs de la liberté face à la servitude de la loi” : l'antinomisme messianique dans la doctrine ismaélienne »10h45-11h30 - Cristina Ciucu : « La philosophie politique du Sabbatianisme: mythe et idéologies »11h30-11h45 : Questions11h45-12 h : Pause12h00-12h45 - Avishag Zafrani : « Usages et critiques du messianisme chez Hans Jonas et Ernst Bloch »12h45-13h00 : Questions13h-14h30 : Déjeuner14h30-15h15 - Alice de Rochechouart : « Derrida : une certaine possibilité impossible de dire l’émancipation »15h15-16h00 - Vincent Delecroix : « L’idée de politique négative »16h-16h30 : Questions et clôture 

Lire la suite

Public Space Democracy

Colloque - Vendredi 7 juin 2019 - 09:30Le colloque international "Public Space Democracy" aura lieu les 7 et 8 juin 2019 au Columbia Global Centers-Paris. (En anglais)The public space regains a vital function for democracy in the age of globalization and digital communication. PublicDemoS Project explores the ways in which Public Space allows the appearance of actors and manifestation of cultural differences. New forms of public agency and visibility extend politics to everyday life experiences, opening up avenues for artistic expressions and creative accommodations. A transversal and intercultural approach opens up new ways of thinking politics, modes of empowerment of citizens and creation of commons. In multicultural settings, the democratic agendas are renewed by politics of performative citizenship and public making. Project directed by Nilüfer Göle EHESS/NOMIS Foundation  ProgrammeVendredi 7 juin 20199.30 - Welcoming Coffee 10.00 - Nilüfer Göle: “Why Public Space Matters?”  PANEL 1 : REVISITING PUBLIC SPACE 10.30 - Craig Calhoun: “Public Space and Democracy” 11.00 - Charles Taylor: “Fragmentation of Public Sphere in the 21th Century” 11.30 - Coffee Break 12.00 - Cemal Kafadar: “Meydan in Ottoman-Turkish Public Life and in Poetry” 12.30 - Dilip Gaonkar: “Just Show UP: Democracy and the Politics of Appearance” 13.00 - Discussion 13.30 - Lunch  PANEL 2: FORMS OF VISIBILITY AND AGENCY 14.30 - Boyan Znepolski: “What Theory for the New Protest Movements? On the perspectives of Mouffe, Žižek and Butler” 15.00 - Pablo Ouziel: “Democracy Here and Now: The Exemplary Case of Spain” 15.30 - Coffee Break 16.00 - Daniel Gamper: “Democracy and Protest in Catalonia: The Case for and Against Independence” 16.30 - Christine Landfried: “The Social Conditions of Public Space in Europe. Learning from the Théâtre du Soleil” 17.00 - Discussion Samedi 8 juin 2019PANEL 3: MEMORY AND PUBLICS 10.00 - Clifford Chanin: “Collective Intimacy: The Memory of 9/11” 10.30 - Erdağ Aksel: “Art for Demos: Who’s Choice?“ 11.00 Coffee Break 11.30 - Parand Danesh: “Martyr Iconography in Post-War Iran” 12.00 - Nazlı Temir: “Emergence of Plural Memories in Public: The Armenian Cultural Heritage and Architecture in Turkey” 12.30 - Discussion 13.00 - Lunch  PANEL 4: ART AND NORM CONFLICTS 14.00 - Peter DeSouza: “From Celebrated Artist to Villain: The Paintings of MF Husain” 14.30 - Camil Ungureanu: “Nihilism, Religious Fantasy, and Humor in Michel Houellebecq’s “Submission” 15.00 - Coffee Break 15.30 - Jeannette Jouili: “Responding to the Call: Debating British Muslim Culture in the Age of Counter-Terrorism” 16.00 - Nadia Fadil: “Theatre and the Charges of Complicity of Terrorism” 16.30 - Misal Adnan Yildiz: “Monolanguage of the State. The Silence in the Park” 17.00 - Discussion 17.30 - Concluding Remarks 

Lire la suite

L'allocation universelle : une proposition radicale ?

Journée(s) d'étude - Mercredi 12 juin 2019 - 09:00Une journée d'étude est organisée le 12 juin 2019 dans le cadre du séminaire Futur(s) de la protection sociale :  l'Allocation Universelle en question(s).« L'allocation universelle : une proposition radicale ? » Programme9:00 Accueil9:30 Introduction10:00 Magali Bessone (Paris 1) : Le revenu universel et les « cinq visages de l’oppression » (Young) : une réponse limitée aux injustices structurelles (historiques)10:45 Guillaume Allègre (Sciences Po Paris) : Un revenu universel global répondrait-il aux objections faites à un revenu de base national ?11:45 Pierre Crétois (Université Bordeaux) : Revenu universel vs socialisation des ressources : un changement de paradigme ?12:30 Charles Ogoubiyi (EHESS) : Le revenu de base : impossible « devoir objectif » du gouvernant ?14:45 Claude Gamel (Aix-Marseille Université) : Remarques constructives d'un économiste classiquement libéral15:30 Timothée Duverger (Sciences Po Bordeaux) : L'expérimentation : une stratégie pour le revenu de base ?16:15 Marc de Basquiat (Président de l'AIRE) : Le chemin français vers un revenu d'existence réaliste17:30 Philippe Van Parijs (UC Louvain): Conclusions

Lire la suite

Egalitarianism and consequentialism: on the philosophy of Samuel Scheffler

Journée(s) d'étude - Jeudi 13 juin 2019 - 13:00La Journée d'étude est organisée à l'occasion de la venue à Paris du philosophe Samuel Scheffler, invité du Séminaire de Philosophie Politique Normative dirigé par Luc Foisneau (CNRS/EHESS), Charles Girard (Lyon 3 Jean Moulin), Bernard Manin (EHESS/NYU) et Philippe Urfalino (CNRS/ EHESS)."Egalitarianism and consequentialism: on the philosophy of Samuel Scheffler" Participants  Véronique Munoz Dardé (UCL / UC Berkeley)Luc Foisneau (CNRS / CESPRA / EHESS)Bernard Manin (EHESS / NYU) Victor Mardellat (EHESS / CESPRA)Samuel Scheffler (NYU)Jean-Fabien Spitz (Paris 1)

Lire la suite

Les raisons et les passions. Arguments de la chose commune

Journée(s) d'étude - Lundi 3 juin 2019 - 09:00La journée s'articule autour de 4 thèmes : les limites du rationalisme et la raison en politique ; le corps et l'ordre démocratique ; élargissements du commun ; les humeurs de la cité.Elle s'achèvera par la remise du Prix Raymond Aron.

Lire la suite

Les politiques de l’Intelligence artificielle

École d'été - Lundi 24 juin 2019 - 09:00Le séminaire doctoral a pour objet l’étude de la gouvernance algorithmique comme nouvel enjeu politique, social et juridique auquel sont confrontées les démocraties libérales aussi bien à l’intérieur de leurs frontières qu’au niveau international. La gouvernance renvoie à l’idée d’une régulation qui ne s’appuie pas seulement sur les moyens classiques du gouvernement, mais sur un éventail d’instruments et de procédures que mettent en œuvre des acteurs très divers dotés d’une légitimité qui n’est pas uniquement politique. Avec l’avènement de l’intelligence artificielle qui accentue la dimension procédurale de la démocratie et la fragmentation des centres de décisions, le mode de gouvernement qui s’impose est celui de la gouvernance. La gouvernance algorithmique renvoie aux procédures qui permettent d’encadrer les décisions prises par un système automatisé. Mais l’expression de « gouvernance algorithmique » ou de « gouvernance des algorithmes » trahit une ambiguïté intéressante, selon que le génitif est objectif ou subjectif : on peut en effet comprendre que la gouvernance algorithmique porte sur la manière de « gouverner l’intelligence artificielle (IA) » ou sur la manière dont « l’IA nous gouverne ».Nous explorerons le thème de la gouvernance de l’IA en abordant de manière non exhaustive la question de l’encadrement éthique et politique de l’IA, dans le sillage des travaux de la Déclaration de Montréal pour un développement responsable de l’IA ; le problème de l’utilisation politique de l’analyse algorithmique des émotions ; les ambiguïtés de la pratique des « nudges » facilités par les applications en IA ; les enjeux de la protection des données et de la vie privée ; les impacts de l’IA sur le marché de l’emploi mais aussi sur la conception du travail, et enfin la perspective crédible d’une implication des citoyens dans un codage civique des algorithmes publics. Programme final :24 juinThème: Nudges et politique des émotionsLaurence deVillers (Paris-Sorbonne, INRIA- DATAIA)25 juinThème: La gouvernance des algorithmes, quelle régulation pour l’IA?Fanny Hidvegi (Access Now’s European Policy Manager, membre du High Level Expert Group on AI de la Commission Européenne).26 juinThème: Évaluation, surveillance et transparenceValérie Peugeot (commissaire à la CNIL, Orange-Lab)27 juinThème: Les impacts économiques de l’IA et mutations du travail:Karine Perset (OCDE, division « digital »)28 juin (Journée conférence et atelier-écriture)Thème: vers un codage citoyenHugues Bersini (Iridia, ULB) Les personnes souhaitant assister à des séances de l’école d’été en tant qu’auditeurs libres doivent s’inscrire auprès du secrétariat Etudes politiques :  etudespol@ehess.fr Organisé par le Centre d’études et de recherches internationales de l’Université de Montréal (CÉRIUM, Faculté des arts et des sciences) et la mention Etudes politiques de l’Ecole des hautes études en sciences sociales (EHESS), en partenariat avec la Fondation de la Maison des Sciences de l’Homme (FMSH) avec le soutien du Centre d’études sociologiques et politiques Raymond Aron (CESPRA), de l'IEA (Institut d’études avancées), de The Future Society, de l’Observatoire international sur les impacts sociétaux de l’intelligence artificielle (Québec), de l’INRIA-DataIA (Paris Saclay), du Centre de Recherche en Éthique (Montréal), du département de philosophie de l’UdeM, et de la Chaire de recherche du Canada en Éthique publique et théorie politique.

Lire la suite

EHESS
CNRS

flux rss  Les actualités

Appel à candidatures

Appels étudiants - Vendredi 31 janvier 2020 - 00:00Le Prix Raymond Aron a été fondé par la Société des Amis de Raymond Aron pour soutenir ou récompenser un travail de recherche. Il est destiné à des étudiants français ou étrangers travaillant sur la pensée de Raymond Aron ou dans le domaine des (...)

Lire la suite

Refuser de représenter

Débat - Mardi 5 novembre 2019 - 11:00Séance inaugurale du séminaire du Cespra « Un regard politique », le 5 novembre 2019, de 11h à 13h, à l'EHESS, 96 boulevard Raspail, Paris 6ème.« Refuser de représenter. Les Gilets jaunes, une politique démocratique du soulèvement »Débat avec Samuel Hayat, ch (...)

Lire la suite

SERGEI LOZNITSA : Regarder, c’est comprendre

Projection-débat - Mercredi 9 octobre 2019 - 18:00La Direction de l’image et de l’audiovisuel de l'EHESS organise en octobre 2019 une rétrospective consacrée à Sergei Loznitsa avec plusieurs projections-débats et une master class du réalisateur ukrainien.Auteur d’une œuvre de cinéma d’abord docu (...)

Lire la suite

Plus d'actualités

Adresse :
105 boulevard Raspail
75006 Paris
 
Métro :
Ligne 12 Notre-Dame-des-Champs
Ligne 4 Saint-Placide
Bus :
Ligne 68
 
Tel : +33(0)1 53 63 51 48
Fax : +33(0)1 53 63 51 50
 
cespra@ehess.fr