Membres |

Les membres statutaires

Anoush Ganjipour

Post-doctorant

Coordonnées professionnelles

anoush.ganjipour@gmail.com

 

 

Anoush Ganjipour est chercheur postdoctorant dans le cadre du projet ANR « ReMous ». Son champ de recherche est l’histoire de la pensée islamique. Plus spécifiquement, il s’est intéressé aux deux discours qui occupent une place particulière et problématique dans la tradition islamique, à savoir la pensée poétique (la théorie de la mimèsis) et la pensée politique. Dans sa thèse de doctorat et son premier livre, Le réel et la fiction. Essais de poétique comparée, il s’est penché sur le rapport qu’entretiennent la pensée poétique et la métaphysique dans cette tradition.

Depuis, ses recherches se sont concentrées sur le rapport de la pensée politique et de la métaphysique islamiques. Elles s’appuient sur la thèse selon laquelle, à partir du xiie siècle notamment, la métaphysique islamique tend à intégrer de plus en plus la pensée politique pour la développer sous couvert de la philosophie première, de la théologie, de la gnose ou du sufisme. En explorant ces discours, les publications de Ganjipour analysent les éléments théoriques qui sous-tendent les conceptions islamiques de gouvernement, ordre politique, communauté ou encore émancipation.

À l’analyse historique, il cherche à associer une approche comparative des deux pensées politiques islamique et occidentale qui a deux objectifs : introduire de façon plus active la perspective islamique dans les réflexions contemporaines autour de la politique ; et, en retour, problématiser la pensée politique développée en terre d’islam à travers sa confrontation avec la tradition occidentale.

Son travail actuel s’organise autour de trois foyers thématiques suivants:

  1. le messianisme

  2. la politique de l’amitié

  3. le rapport de l’imagination à la politique

 

Il est également chercheur associé au Centre Jean Pépin (CNRS-ENS – UMR 8230) et dirige depuis 2013 un programme de recherche au Collège International de Philosophie consacré à la philosophie comparée.

 

Publications

 

Ouvrages

 

Pasteur et Léviathan, De l’ambivalence théologico-politique de l’islam, Paris, Seuil, 2020 (à paraître).

Politique de l’exil, Giorgio Agamben et l’usage de la métaphysique, Anoush Ganjipour (dir.), Paris, Lignes, 2019.

Le réel et la fiction, Essai de poétique comparée, Paris, Hermann Éditeurs, 2014.


 

Dossiers coordonnés

 

« Penser la politique en islam », Archives de Philosophie, 2019, tome 82 (cahier 4), octobre-décembre.

« Retours de l’universel » (avec Élie During), Critique, 2016, n° 833, octobre.

« Dieu, l’islam et l’État », Les Temps Modernes, 2015, n° 683, avril-juin.

« Iran : travail d’un rêve », Multitudes, 2010, hiver, n° 43.

 

Sélection d’articles

 

« L’envers de l’orientalisme : la vérité et l’autre », Makram Abbès et Laurent Dartigues (dir.), Orientalismes/Occidentalismes : à propos de l’œuvre d’Edward Saïd, Paris, Hermann Éditeurs, 2018, pp. 247-275.

« D’un monothéisme à l’autre : politique islamique entre lettre et esprit », Les Temps Modernes, n° 695, septembre-octobre 2017, pp. 115-140.

« Impuissance créatrice : traduire ou penser par l’autre », Éric Dayre et Marie Panter (éd.), Traduction et événement, Paris, Hermann Éditeurs, 2017, pp. 95-103.

« Si c’est un nom : l’universel intensif de Jean-Claude Milner », Critique, n° 833, octobre, pp. 807-822.

« L’islam : quelle théologie, quelle politique », Les Temps Modernes, n° 683, avril-juin 2015, pp. 14-49.

EHESS
CNRS

flux rss  Les actualités

Comment nommer l'islam contemporain ?

Table ronde - Jeudi 30 septembre 2021 - 14:00Nommer c’est identifier, reconnaître et définir ce qui est de ce qui n’est pas, mais nommer c’est aussi réduire et assigner le sujet dans sa complexité. Quels sont les choix de la désignation que nous faisons et quels sens attribuons-nous aux sujets/a (...)

Lire la suite

Lectures estivales des Carnets de l'EHESS

Échos de la recherche -Fidèle à sa vocation d’éclairer le débat public grâce à la mobilisation des sciences sociales, l’École a lancé, au cours de la dernière année, deux Carnets de l'EHESS sur des thèmes d’actualité : Perspectives sur le coronavirus et Perspectives sur l'après-George Floyd. Dep (...)

Lire la suite

Le père Seromba. Destructeur de l’Église de Nyange (Rwanda, 1994), par Timothée Brunet-Lefèvre

Projet -Le Père Seromba. Destructeur de l’Église de Nyange (Rwanda, 1994), écrit par Timothée Brunet-Lefèvre, lauréat du Prix du mémoire de la mention Études politiques de l’EHESS en 2019 et et de la Bourse doctorale de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah, publié aux Éditions Hoosh, sortira (...)

Lire la suite

Plus d'actualités

Adresse :
105 boulevard Raspail
75006 Paris
 
Métro :
Ligne 12 Notre-Dame-des-Champs
Ligne 4 Saint-Placide
Bus :
Ligne 68
 
Tel : +33(0)1 53 63 51 48
Fax : +33(0)1 53 63 51 50
 
cespra@ehess.fr