Type d'événement, date(s) et adresse(s)Rencontres scientifiques

EHESS, 54 boulevard Raspail, salle A4-32

Atelier scientifique « Après l’annexion. Temporalités de guerres, Tchécoslovaquie, Ukraine, 1938-2024 »

Atelier scientifique « Après l’annexion. Temporalités de guerres, Tchécoslovaquie, Ukraine, 1938-2024 »

Deux ans après le début de l’invasion militaire russe de l’Ukraine, dix ans après l’annexion de la Crimée et le début de la guerre limitée dans le Donbass, l’Alliance de recherche « Guerre et société » organise un ensemble d’événements publics et scientifiques en mars 2024 à l’EHESS.

En 1938-39, l’Allemagne nazie revendique d’abord un droit à l’annexion de territoires qu’elle estime peuplés d’Allemands avant de dépecer la Tchécoslovaquie et de se partager la Pologne avec l’URSS. Ces annexions nazies et soviétiques sont, pour partie, tolérées, acceptées, voire reconnues par la communauté internationale. Loin de se réduire à de simples changements de frontières de « petits » pays d’Europe centrale et orientale, celles-ci s’accompagnent du déploiement d’appareils militaires et policiers et de régimes de domination brutale. Territoires et populations se trouvent plongés dans des dynamiques de violence, de mobilisations, de politisation, de transformations politiques, sociales, économiques profondes. Celles-ci se traduisent dans l’escalade de la violence et les déplacements de population du milieu des années quarante, en Tchécoslovaquie et en Ukraine occidentale. Les conflits, les violences de masse, sur le terrain, obéissent à des logiques et des chronologies qui ne sont pas celles de la « Deuxième Guerre mondiale » ou de la « Grande Guerre patriotique », et échappent donc souvent aux récits historiques et mémoriaux dominants sur ces conflits.

En 2014, les troupes russes débarquent en Crimée et commencent à intervenir dans le sud-est de l’Ukraine. Le 16 mars 2014, un référendum illégal, écho à celui de l’Autriche en 1938 ou de l’Ukraine occidentale en 1939, scelle l’annexion brutale de la péninsule par la Russie. S’ouvrent huit ans de conflit d’intensité variable, que les pays européens hésitent à reconnaître, jusqu’à l’entrée massive des troupes russes sur le territoire ukrainien en février 2022, suivie par les simulacres de référendum en septembre 2022, par lesquels la Russie revendique l’annexion des régions de Donetsk, Luhansk, Zaporizhzhia et Kherson, qu’elle occupe partiellement.

Comment penser la spécificité de ces guerres d’annexion et d’expansion impériale, partiellement tolérées par une communauté internationale sensible aux arguments des « sphères d’influence » des Etats reconnus comme puissances ? Comment leur prise en compte nécessite-t-elle d’interroger les récits et chronologies dominants des guerres internationales ? Comment penser les temporalités vécues de ces guerres et des transformations qu’elles entraînent sur le terrain, depuis le choc de l’annexion jusqu’aux « sorties de guerre » qui n’en sont pas ? Comment les acteurs locaux font-ils sens de leur expérience, comment ils et elles se mobilisent et répondent à ces situations de domination brutale et de remise en cause de leur existence comme communauté politique ? Quels sont les legs des années 1938-48 en Europe centrale et orientale aujourd’hui ? Comment Tchèques et Ukrainiens comprennent-ils l’Europe contemporaine à l’aune de leurs expériences ?

Avec Irina Sklokyna (CUH), Ota Konrád (Université Charles de Prague), Ioulia Shukan (ISP - Université de Nanterre, CERCEC) et Masha Cerovic (EHESS, CERCEC).

 

Informations pratiques
  • 21 mars 2024, 14h-16h30
  • EHESS, 54 boulevard Raspail, 75006 Paris, salle A4-32
  • En anglais, sans traduction
  • Entrée libre dans la limite des places disponibles

 

Deux ans de guerre en Ukraine : l’Alliance de recherche « Guerre et société » organise des événements inédits à l’EHESS

Exposition, expérience immersive en réalité virtuelle, présentation d’ouvrage et rencontres scientifiques : ces activités, ouvertes à toutes et tous, portent sur les phénomènes guerriers aux 20e et 21e siècles en Europe de l’Est, notamment en Ukraine, et sur les bouleversements politiques, sociaux, économiques qui en découlent dans ce pays et en Europe. Venus d’Ukraine, d’Allemagne, de République tchèque et de France, chercheurs en sciences sociales, journalistes et acteurs de la société civile livreront leurs analyses et expériences de terrain dans le cadre de cette programmation inédite.

Programme complet

L'Alliance de recherche « Guerre et société en Europe centrale et orientale (20e-21e siècles) » est portée par le Centre d’études russes, caucasiennes, est-européennes et centrasiatiques (CERCEC - EHESS, CNRS) à Paris avec l'Institut d'études internationales de l'université Charles à Prague (République tchèque) et le Centre d'Histoire Urbaine (CUH) à Lviv (Ukraine). Elle est la première Alliance de recherche issue du dispositif d’européanisation de l’EHESS, « EURETES », dont l’ambition est de favoriser des partenariats sur le long terme à l’échelle européenne.

Ces événement sont organisés en partenariat avec l’ambassade de France à Kyiv, l’Institut ukrainien, le Centre des savoirs sur le politique. Recherches et analyses (CESPRA - EHESS, CNRS), l’Institut Historique Allemand de Paris (IHA) et le projet ANR-DFG LimSpaces.