Type et date de soutenanceSoutenance de thèse

La barbe ne fait pas le philosophe ». Les femmes et la philosophie en France (1880-1949)

Annabelle Bonnet

Résumé, Dans ses principes, le régime républicain instauré en 1870 s’inspire de l’héritage des valeurs portées par les Lumières et la Révolution Française. En pratique, cette période a néanmoins été confrontée à diverses contradictions concernant les femmes. L’une d’entre elles mérite de faire l’objet d’une enquête : exactement au même moment que la philosophie est considérée comme la pratique culturelle républicaine par excellence, basée sur des concepts universels et un rôle moral dans la société dispensé par l’enseignement public, la loi Camille Sée refuse la pratique de l’enseignement philosophique aux femmes. À partir de ce moment, quelles relations les femmes ont-elles pu entretenir avec la philosophie ? Ont-elles, durant des décennies et sous cette contrainte durable, cessé de s’intéresser pour autant à la pratique philosophique et de produire des discours philosophiques ? Ce travail entend retracer l’histoire des femmes philosophes durant cette période en exhumant l’existence de luttes et de transgressions pour le droit à philosopher au même titre que les hommes., Jury,

    ,
  • M. Jean-Louis Fabiani (Directeur de thèse), EHESS
  • ,

  • M. Frédéric Brahami, EHESS
  • ,

  • Mme Geneviève Fraisse, CNRS
  • ,

  • Mme Juliette Rennes, EHESS
  • ,

  • M. Hervé Touboul, Université Franche-Comté
  • ,

  • Mme Patricia Vieira Tropia, Université Fedérale d’Uberlândia (Brésil)
  • ,