Type d'événement, date(s) et adresse(s)Colloque
Du à 7h au à 17h30.
Institut national d’histoire de l’art (INHA), 2 rue Vivienne, 75002 Paris

« L’objet précieux : un fait social total ? »

AttachmentSize
Programme117.12 KB
Présentation - argumentaire94.47 KB
Affiche619.87 KB
« L’objet précieux : un fait social total ? »

Le colloque international « L’objet précieux : un fait social total ? », organisé par l’EHESS et Cartier les 25 et 26 avril 2024 à l’Institut national de l’histoire de l’art (INHA) vise à susciter une large réflexion autour de cette thématique transversale et interdisciplinaire. Il s’inscrit dans le cadre d’une collaboration inédite entre l’EHESS et Cartier.

S'inscrire

 

Présentation du colloque

Ce colloque invite un large public à se pencher sur l’objet précieux au prisme des notions de valeur et de création. De l’anthropologie à l’économie, de la philosophie à la sociologie, de l’histoire des arts à celle des techniques de travail, il vise à susciter une large réflexion autour de cette thématique transversale et interdisciplinaire.

L’objet précieux, et plus particulièrement le bijou, suscite, au fil des siècles et des espaces, des réactions plurielles, parfois contradictoires, qui témoignent de la place majeure qu’il occupe dans les sociétés humaines. Réprouvé pour des notions de gaspillage et de luxe, admiré ou désiré pour des raisons esthétiques, symboliques, religieuses ou économiques, l’objet précieux occupe de nombreuses fonctions : offrande, symbole (statut, pouvoir, fidélité etc.), héritage social ou familial, élément d’échange voire même moteur de l’économie. Si l’objet précieux établi un clivage culturel et social, il est aussi sujet d’imitation ou de reproduction, faisant de lui un objet à la mode, « grand public ».

Mais quelles sont les propriétés qui déterminent la valeur des objets précieux ? Pour quelles matières (pierres, coquillages, tissus, perles etc.) ? Comment la circulation des objets précieux permet-elle de comprendre les fonctionnements et systèmes de valeurs des sociétés ? Quant à la création, quels sont les paramètres esthétiques mobilisés ? En quoi consiste l’ « aura » de l’objet précieux ? Pour répondre à ces questions, la première journée du colloque sera dédiée au sacré, à l’invisible et aux dimensions de la valeur (25 avril 2024), tandis que les dimensions d’échanges, circulations, modes et genres seront étudiées lors de la seconde journée (26 avril 2024).

 

Programme

Jeudi 25 avril 2024

  • 9h Accueil des participants et du public
  • 9h30 Ouverture du colloque
  • 10h "Le sacré et l'invisible". Avec Caroline Callard (EHESS, Paris), Benoît Cantet (Université Paris 1), Sylvia Greenup (Université de Pise), Nicolas Tisserand et Carole Fossurier (Inrap Bourgogne-Franche-Comté, Dijon)
  • 12h30 Déjeuner libre
  • 14h "Dimensions de la valeur". Avec Pierre Schneider (Université d’Artois, Arras), Matthew Gillman (Columbia University, New York), Nadège Sougy (Université à distance Suisse, Université de Fribourg) et Emmanuel Désveaux (EHESS, Paris)

Vendredi 26 avril 2024

  • 9h30 Accueil des participants et du public
  • 10h "Échanges et circulations". Avec Miruna Achim (Universidad Autónoma Metropolitana Cuajimalpa, Mexico et Institut d’études avancées, Paris), Priya Ange (EHESS, Paris), Julie Rohou (Musée national de la Renaissance - Château d’Écouen) et Camille Mestdagh (Université Lyon 2)
  • 12h30 Déjeuner libre
  • 14h "Modes et genres". Avec Noémie Villacèque (Université de Reims Champagne-Ardenne), Giampaolo Distefano (Université de Turin), Yue Hu (École normale supérieure de Lyon) et Jérôme Jambu (Université Le Havre Normandie)
  • 17h30 Cocktail

Programme complet à télécharger.

 

Informations pratiques

  • 25 et 26 avril 2024
  • Institut national d’histoire de l’art (INHA), Auditorium Jacqueline Lichtenstein, Galerie Colbert, 2 rue Vivienne, 75002 Paris
  • Entrée libre, sur inscription obligatoire
S'inscrire