Colloques, conférences et journées d’étude

L’Objet précieux : un fait social total ?

  • 25 et 26 avril 2024 - 10h00 à 18h00
  • INHA, 2, rue Vivienne - 75002 Paris
  • Auditorium Jacqueline Lichtenstein Galerie Colbert

Le colloque international « L’objet précieux : un fait social total ? », organisé par l’EHESS et Cartier les 25 et 26 avril 2024 à l’Institut national d’histoire de l’art (INHA) vise à susciter une large réflexion autour de cette thématique transversale et interdisciplinaire. Il s’inscrit dans le cadre d’une collaboration inédite entre l’EHESS et Cartier.

Programme et réservation de places : ici.

Ecritures pour l’histoire. 1990-1994, le génocide des Tutsi au Rwanda

  • Vendredi 22 mars 2024
  • Maison de l'Amérique latine, Paris

Rencontre proposée par l’Équipe de recherche dirigée par Vincent Duclert et Ibuka-France. Avec François Vitrani (directeur de la Maison de l’Amérique latine à Paris), Chantal Morelle (Équipe de recherche), Marcel Kabanda (Ibuka-France), Maria Malagardis (journaliste), Jean-Pierre Chrétien (auteur de Combattre un génocide. Un historien face à l’extermination des Tutsi du Rwanda (1990-2024), Le Bord de l’eau éditions, 2024), Laurent Larcher (auteur de Papa, qu'est ce qu'on a fait au Rwanda ? La France face au génocide, Seuil, 2024) et Beata Umubyeyi Mairesse (auteure de Le convoi. Récit, éditions Flammarion, 2024).

L’espace public au-delà de l’urbain

  • Vendredi 22 mars 2024 - 10h00 à 18h00
  • Collège Truffaut, 10 montée de Carmélites, 69001 Lyon
  • Salle du Haut Conseil

AgoraSeminar organisé par Nilüfer Göle dans le cadre de son projet de recherche AgorAkademi, en partenariat avec le Festival "A l’Ecole de l’Anthropocène". A l'école de l'Anthropocène est un festival d’idées, unique en son genre, entièrement dédié au changement global au croisement des sciences, des arts et des sociétés.

Programme et réservation de places : ici.

Table ronde "Expressivités maghrébines de l'amour"

  • Samedi 23 mars 2024 - 16h00 à 17h15
  • Institut du Monde Arabe, Paris
  • Salle du Haut Conseil

Dans Les Cent Noms de l’amour (2001), Malek Chebel recense les 100 mots qui désignent l’amour en langue arabe. Ce riche répertoire dote ses locuteurs d’un vocabulaire nuancé et précis pour décrire les ressentis, les formes et les intensités du sentiment amoureux, qu’il soit conjugal, filial ou amical. Cette table ronde se focalise sur le Maghreb et sa diaspora afin d’interroger ses singularités vernaculaires. En interrogeant les formes conjugales, familiales et amicales de l’amour maghrébin à partir de ses pratiques langagières, cette rencontre invite à un aller-retour entre le Sud tunisien, Casablanca et Paris, afin de révéler les dynamiques qui formulent et nouent l’attachement. Comment dire l’amour en maghrébin, que l’on soit à Paris, à Casablanca ou dans le Sud tunisien ?

Avec : Leïla Bouasria, professeure de sociologie à l’université Hassan II de Casablanca ; Warda Hadjab, docteure en sociologie à l’EHESS et post-doctorante à l’IREMAM (CNRS-Aix-Marseille Université) et chercheure associée au CESPRA ; Sarra Zaïed, docteure en histoire à l’université Paris-Cité et post-doctorante à l’université de Heidelberg (Allemagne).

Modération : Jocelyne Dakhlia, directrice d’études à l’EHESS, historienne et anthropologue.

Programme et renseignements : ici

On Liberation

  • Vendredi 1er mars 2024 - 14h30 à 16h30
  • EHESS Condorcet
  • Salle 50

Conférence autour de Christoph Menke (Professeur de Philosophie Pratique à l’Université Goethe de Francfort et chercheur auprès du Centre d’excellence « The Formation of Normative Orders » de la même université) organisée par Barbara Carnevali dans le cadre du séminaire qu’elle dirige, L’individualisme esthétique : de Rousseau à Foucault (et aujourd'hui).

Le CTM Festival - festival de musique et d'arts visuels

  • 2 février 2024
  • Berlin

Mise en musique de l’ouvrage Penser comme un iceberg (Actes Sud, 2019) d'Olivier Remaud, Le CTM Festival - festival de musique et d'arts visuels, Berlin. Discussion au sujet de cette première.

Les échos des mouvements sociaux

  • Mercredi 21 et jeudi 22 février 2024 - 8h30 à 18h30
  • Centre de colloques, Campus Condorcet, Aubervilliers
  • Salle 150

Colloque organisé par Gökçe Tuncel et Denis Rayer (doctorants).

Résumé : Que se passe-t-il une fois que le mouvement a pris fin et que les manifestants ont quitté la rue ou la place publique ? Alors que les mouvements sociaux constituent toujours un objet de recherche foisonnant, la plupart des études ont tendance à placer la focale sur le mouvement tel qu’il est lorsqu’il se produit, ou sur ses succès et ses échecs sur le court terme. La question de leurs conséquences à long terme reste moins abordée dans la littérature. Ce colloque vise à traiter cette thématique en portant une attention particulière aux conséquences biographiques de l’engagement, aux conditions de poursuite de la lutte en contexte répressif, et aux effets de long terme des mouvements sociaux sur la sphère institutionnelle.

Queer Ecology

  • Mercredi 31 janvier 2024 - 16h30 à 18h30
  • Humathèque, Campus Condorcet, Aubervilliers
  • Salle 2.11

Conférence de Chiara Bottici, professeure à New School for Social Research de New York, invitée au CESPRA par Barbara Carnevali donée dans le cadre du séminaire Recherches sur les homosexualités. Études LGBTI

From Individualty to Transindividualty: Towards a Queer Ecology

  • Mardi 30 janvier 2024 - 9h00 à 11h00
  • INHA, Paris
  • Salle Walter Benjamin 140

Conférence de Chiara Bottici, professeure à New School for Social Research de New York, invitée au CESPRA par Barbara Carnevali donnée dans le cadre du séminaire Comment vivre ensemble (si on ne partage pas la même espèce) : pour en finir avec l'idée d'écosystème.. 

Anarchafeminism

  • Mercredi 10 janvier 2024 - 12h30 à 14h30
  • entre de Colloques, Campus Condorcet, Aubervilliers
  • Salle 3.10

Conférence de Chiara Bottici, professeure à New School for Social Research de New York, invitée au CESPRA par Barbara Carnevali, donnée dans le cadre du séminaire La fabrique des rapports. Une lecture de Pašukanis

Rethinking Political Myth. Unpacking the Settler-Colonial dream of en "American Arcadia"

  • Mardi 9 janvier 2023 - 11h00 à 13h00
  • INHA, 2 rue Vivienne, 75002, Paris

Conférence de Chiara Bottici, professeure à New School for Social Research de New York, invitée au CESPRA par Barbara Carnevali, donnée dans le cadre du séminaire Cosmologies et polythéismes anciens et contemporains : approches comparées du rapport à l'invisible.

Séminaire « Public Space : Creating Solidarities and Aesthetic Accommodations in Unsettling Times »

  • Vendredi 3 novembre 2023 - 9h30 à 18h30
  • Columbia Global Centers, Reid Hall, 4 rue de Chevreuse, 75006, Paris
  • Salle de Conférence

Afin d’assister à cet événement, une inscription est obligatoire pour des raisons de sécurité. Les participants peuvent s’inscrire en envoyant un courriel à l’adresse suivante :  kk3621@columbia.edu

Séance annulée et reportée à une date ultérieure

Symposium « Nouvelles réflexions sur l’individualisme »

  • Jeudi 19 octobre 2023 - 14h30-18h30
  • Humathèque, 10, cours des Humanités, 93322 Aubervilliers
  • Salle  1.17, 1er étage

Programme

Barbara Carnevali : Aux origines de l'individualisme esthétique : Rousseau et Goethe

Felipe Freller : Raymond Aron et les droits de l’homme : une contribution possible au débat sur leur nature individualiste

Frédéric Brahami : L'individualisme dans la pensée socialiste française

Philippe Urfalino : L’individualisme et le concept de nation dans l’École française de sociologie

Conférence « Au delà du crime : la violence sociétale dans le Chili contemporain »  

  • Lundi 16 octobre 2023 - 17h00-19h00
  • EHESS - 54 Bd Raspail, 75006 Paris
  • Salle AS_108

Conférence de Daniel Grimaldi, directeur de la Fundacion Chile XXI, invité par Nilüfer Göle et Gilles Bataillon

Conférence « La commémoration d'une société déchirée : leçons du 50e anniversaire du coup d'État du 11 septembre 1973 au Chili »  

  • Jeudi 10 octobre 2023 - 17h00-19h00
  • Columbia Global Centers | Paris Reid Hall, 4 rue de Chevreuse 75006 Paris
  • Salle 4

Conférence de Daniel Grimaldi, directeur de la Fundacion Chile XXI, invité par Nilüfer Göle et Gilles Bataillon

Journée d'études « Faire archives de l'imprimé, XXe - XXIe siècles »

  • Lundi 9 octobre 2023
  • Archives départementales de la Seine-Saint-Denis 54, avenue du Président Salvador-Allende, Bobigny

Journée d’études organisée par l’université Paris 8, le CESPRA, l’IDHE.S., le LabSIC et le CSLF.

Comité d’organisation : Marie-Cécile BOUJU (université Paris 8, IDHE.S.) et Pascal CARREAU (Archives départementales de la Seine-Saint-Denis). Comité scientifique : Claire BLANDIN (université Sorbonne Paris-Nord, LabSic), Marie-Cécile BOUJU, Pascal CARREAU, Matthieu LETOURNEUX (université Paris-Nanterre, CSLF), Anne SIMONIN (CESPRA, CNRS-EHESS).

Les sources sur l’histoire littéraire, de l’édition et de la presse constituent un enjeu patrimonial et scientifique de première importance. Négliger leur collecte et leur conservation aurait des conséquences sur la recherche en empêchant une connaissance fine des processus de création, de fabrication et de diffusion des textes et des images imprimés. Se satisfaire de leurs seules versions numériques reviendrait à nier la matérialité des textes et des images dans les livres, la presse, les affiches, et ainsi effacer la force et la singularité éventuelle de leur contenu et de leur réception. Les archives permettent de mener des recherches dans de multiples disciplines et de constituer des objets divers, d’aller au-delà d’une approche purement chronologique, utile, mais étroite de l’histoire du livre, de la presse et de l’affiche. Cette journée d’étude a pour objet à la fois de faire connaître la richesse de ces archives et de revenir sur les méthodologies de traitement et de recherche. En particulier : • Qui produit ces archives et pour quel(s) usage(s) ? Maisons d’édition, entreprises de presse et auteurs (écrivains, journalistes, artistes), mais également d’autres acteurs du monde du livre (État et collectivités locales, bibliothèques, organisations sociales et professionnelles). • Les centres d’archives, les bibliothèques, les musées, les centres de recherche conservent des fonds. En quoi leur singularité influe-t-elle sur la conservation, le signalement et la communication de ces archives ? • Qu’apportent ces archives dans la connaissance, et en particulier dans notre compréhension des processus de création et de l’histoire de la chaîne graphique ?

Programme : ici